La NSA a dédommagé les géants du Web

La NSA a dédommagé les géants du Web

L’Agence nationale de sécurité (NSA) américaine aurait versé plusieurs millions aux géants du Web qui participent au programme Prism, selon Le Guardian.
Ce remboursement visait à compenser la mise en conformité technique de ces entreprises à la suite d’une décision de justice. La cour de justice FISA (gérée par le Foreign Intelligence Surveillance Act), qui fournit chaque année à la NSA des agréments pour procéder aux interceptions et aux collectes de données, a jugé en octobre 2011 que la NSA ne protégeait pas assez les données des ressortissants américains, contrairement à ce qu’exige la Constitution américaine. Les géants du Web, notamment Google, Yahoo, Microsoft et Facebook, ont dû procéder à des modifications techniques pour mieux identifier les données émises par des citoyens américains, et c’est ce qui a fait l’objet d’un remboursement.
The Guardian a démontré que d’après les documents qui lui ont été transmis par l’ancien membre Edward Snowden, c’était la première fois qu’un accord financier était avéré entre la NSA et les entreprises américaines. Les géants du web ont toujours dit qu’ils ne répondaient qu’à des requêtes précises et ciblées de la part de la NSA.
Sollicitées par The Guardian, ces entreprises du net concernées ont donné des explications pour le moins contradictoires. Yahoo indique que « la loi fédérale impose au gouvernement de rembourser les frais engagés pour répondre aux processus légaux imposés par les autorités. Nous avons demandé un remboursement, conformément à la loi ». Facebook nie quant à lui avoir reçu le moindre centime de la part de la NSA. Google est resté vague, et Microsoft n’a pas souhaité faire de commentaires.
Le Washington Post vient d’ailleurs de révéler l’ampleur des libertés prises par la NSA concernant les textes légaux qui s’imposent à elle, notamment concernant le fait de ne pas pouvoir surveiller les communications des citoyens américains. Ces infractions ont d’ailleurs poussé la cour FISA à modifier la manière dont la NSA coopère avec les géants du Web.
Pour contrer l’espionnage, optez dès aujourd’hui pour un VPN. Il vous suffit de sélectionner un serveur VPN en France, Suisse, Allemagne, Belgique, Luxembourg, ou ailleurs, parmi la sélection des adresses IP dans l’un des 20 pays.
Toutes vos activités internet seront rendues anonymes et seront protégées par un codage complexe de type militaire, qui utilise les technologies vpn PPTP et openvpn.
De plus, grâce au tunnel virtuel que vous établissez, votre connexion VPN sécurisée apparaîtra comme une connexion provenant du pays choisi, vous permettant de changer et de masquer votre adresse IP.
Installez un VPN aujourd’hui, ou suivez le blog VPN et les réseaux sociaux pour profiter des offres de VPN gratuit.

Articles relatifs:

Regardez les Jeux Olympiques en direct partout dans le monde

2 ans d'abonnement Le VPN pour €2,90/mois