La cybercriminalité finance d’autres crimes

La cybercriminalité finance d’autres crimes

la cybercriminalité ne cesse de croître

Europol confirme que les profits de la cybercriminalité sont utilisés pour financer et développer d’autres activités criminelles et que la cybercriminalité ne cesse de croître.

L’Office européen de police a en effet récemment publié un rapport sur l’évaluation de la criminalité (SOCTA) et mis en évidence la cybercriminalité comme étant l’un des domaines nécessitant une action accrue et partagée entre les États membres de l’Union Européenne.

Le rapport indique que les crimes économiques et la fraude ont augmenté. Les évolutions technologiques ont aussi contribué à la propagation de la criminalité organisée et que la cybercriminalité ne cesse de croître.

Internet offre de nombreuses possibilités pour la criminalité, ce qui permet un accès facile à l’information, au ciblage des victimes, à la négociation et au déploiement d’activités criminelles en plus des activités criminelles de blanchiment.

Alors que l’Internet est devenu un outil essentiel à notre vie quotidienne, que ce soit sur ordinateur, portable ou tablette, les criminels peuvent cibler un nombre grandissant de victimes. Le boom de l’accès Internet dans les régions telles que l’Afrique et l’Asie crée des opportunités supplémentaires pour permettre aux groupes criminels organisé de cibler les acteurs publics et privés dans l’Union européenne. «La cybercriminalité, qu’il s’agisse du vol de données à grande échelle, des fraudes en ligne ou de l’exploitation sexuelle des enfants représente une menace de plus en plus vers l’Union Européenne, alors que les profits provenant de la cybercriminalité deviennent un catalyseur pour d’autres activités criminelles,» dit le rapport.

Europol met en garde les Européens que les cybercriminels peuvent accéder à un grand nombre de victimes potentielles grâce aux réseaux sociaux, au spamming et au phishing ou hammeçonnage.

Les données personnelles peuvent également exploitées pour produire des documents falsifiés, ce qui permet aux criminels de développer une gamme de criminalité organisée à la fois en ligne et hors ligne, selon le rapport. Cela permet aux groupes cybercriminels organisés de se créer des rentrées financières mais aussi de prendre l’identité de personnes réelles ou d’entreprises.

Par ailleurs, l’identification et la poursuite de ces types de crimes deviennent plus complexes : « les criminels sont en mesure d’exploiter une variété d’outils et de techniques différentes pour cacher leurs identités et masquer leurs crimes », a déclaré Europol.

Europol estime ainsi qu’en Europe près de 3.600 criminels organisés opèrent. L’utilisation croissante de ce que l’on appelle le cloud (sauvegarde des données en ligne) profite également à la cybercriminalité. « On verra les utilisateurs et les criminels stocker moins de données sur leurs appareils, ce qui présentera un défi important pour mener des investigations. »

Europol prévoit qu’Internet va encore permettre davantage aux activités illégales de se développer et que la cyber criminalité va encore se développer davantage.

Optez pour un VPN, afin que votre navigation sur Internet demeure à l’abri des regards indiscrets. Cela permettra d’assurer que votre surf sur le web, vos activités bancaires en ligne et tous vos téléchargements se déroulent de façon sécurisée et anonyme.

Il suffit de sélectionner un serveur VPN dans l’un des pays disponibles pour protéger toutes vos activités sur Internet, via un tunnel VPN sécurisé virtuel, incluant un cryptage militaire extrêmement fort. Votre adresse IP sera automatiquement remplacée par une adresse IP anonyme dans le pays que vous avez sélectionné. Et même votre FAI ne sera pas en mesure d’identifier les sites web auxquels vous vous connectez.

Articles relatifs:

Offre Spéciale été

2 ans d'abonnement Le VPN pour €69,60!