La technologie du futur, l’Internet des émotions et la sécurité en ligne

La technologie du futur, l’Internet des émotions et la sécurité en ligne

Après l’Internet des objets (IoT), l’ Internet des émotions pourrait être la prochaine étape de la connectivité numérique et représenter les futurs risques en termes de sécurité en ligne.

Les futures menaces en termes de sécurité en ligne

Autour de nous, Internet évolue de manière incroyable et assez effrayante. Ce qui était autrefois une méthode simple de connexion des réseaux numériques utilisés uniquement par les plus grandes entreprises et les agences gouvernementales est devenu tellement ancré dans notre vie quotidienne pour nous simplifier la vie qu’il est pratiquement impossible de s’en passer. Le dernier développement, l’état actuel de l’Internet, c’est l’avènement de l’Internet des Objets ou IoT (de l’anglais Internet of Things). L’Internet des Objets est, au sens large, l’action qui consiste à mettre une puce informatique partout et en tout, développant autant que possible les capacités, pour la collecte, le transfert et l’analyse de données et pour améliorer notre vie quotidienne.

Cela est en soi un concept effrayant car cela signifie que les machines, les ordinateurs, votre ville, votre maison, votre voiture et même vos vêtements vous suivent, recueillent des données sur vous et utilisent ces données pour faire … quoi ? Dans la plupart des cas, les utilisations sont inoffensives et correspondent aux objectifs même du périphérique. À la maison, cela peut être la collecte de la température pour une unité de climatisation, il peut s’agir de la collecte de la fréquence cardiaque lorsque vous faîtes du sport ou des types de films que vous aimez. Au travail, l’Internet des Objets peut aider à accroître l’efficacité sur une ligne de fabrication, à distribuer des données via des périphériques / plates-formes ou à garantir un réglage précis lors de contrôles d’un équipement distant.

La partie effrayante consiste à considérer et à comprendre que tous ces appareils sont connectés et qu’ils sont connectés à Internet et transfère des informations importantes sur vous, votre maison, votre famille ou votre entreprise, via des connexions non sécurisées qui bougent. Chaque fois que vos appareils doivent se connecter à Internet, ils vous mettent en danger, et ces appareils se connectent à Internet tout le temps et souvent sans que vous le sachiez.

  • La plupart des objets connectés ne comportent pas de fonctionnalités de sécurité qui en font un point d’entrée potentiel pour les attaques ainsi qu’une source de fuite. Toute personne surveillant le trafic vers ou à partir du site Web des appareils pourrait facilement localiser votre connexion et l’utiliser pour lancer des logiciels malveillants, de la même façon, tout personne passant près de votre emplacement peut détecter les périphériques Wi-Fi et les cibler pour les attaquer.

Pensez à ceci : les experts estiment qu’il y aura plus de 50 milliards d’appareils connectés d’ici 2020. C’est une moyenne de 6 par personne et cela peut être en fait une estimation faible. A la maison, j’ai un téléphone, le câble, une imprimante Wi-Fi, un baby-phone activable via Wi-Fi et un véhicule qui fonctionne en Wi-Fi, donc j’arrive quasi à la moyenne et cela ne prend pas en compte les gens comme moi qui peuvent également avoir un FitBit, une Apple Watch ou un autre appareil portable. Ajoutez à cela les personnes qui choisissent d’utiliser le périphérique Alexa d’Amazon ou l’Apple TV et cela vous montre à quel point l’Internet des Objets a pris sa place dans nos vies. C’est seulement une question de temps avant que le Fantôme de la Machine ne ressuscite.

Smart city | smart ville | internet des objets | Les futures menaces en termes de sécurité en ligne | Menaces potentielles pour la sécurité sur Internet | Le VPN

Menaces potentielles pour la sécurité sur Internet

La prochaine phase de l’Internet des choses est spéculativement appelée l’Internet des émotions. C’est l’un des 5 scénarios développés par le Center for Long Cyber ​​Security de l’Université de Californie à Berkeley. Ces scénarios ont été développés avec l’idée qui consiste à savoir comment Internet va évoluer et qu’est-ce que ces changements vont avoir comme impact en termes de sécurité.

Les experts prédisent qu’en 2020, la bio-détection sera le plus grand secteur de croissance sur Internet. Les entreprises, les organisations et les individus feront d’énormes progrès dans le suivi et l’utilisation des données concernant la façon dont les gens se sentent. Pour l’instant, les experts disent que les dispositifs de bio-détection restent surtout des éléments de curiosité, utiles pour l’individu (parfois) et un « bon sujet pour démarrer une conversation ».

Avec 50 milliards d’objets connectés, le suivi de la fréquence cardiaque, de la température, des modèles de voix, des hormones et bien plus.., vont requérir des ordinateurs qui restent à imaginer pour pouvoir suivre votre état émotionnel en temps réel. Des algorithmes hautement avancés pourraient utiliser les données pour prédire le comportement et les résultats. Non seulement les ordinateurs pourront prédire les états émotionnels et les résultats pour les individus, mais cette technologie pourrait servir à surveiller des groupes de personnes, des populations, voire des pays dans le monde.

La grande percée de ces dispositifs se fera lorsque ces appareils seront reliés entre eux pour suivre de grands groupes et généreront des données sur leurs interactions et leurs émotions au sein de populations plus vastes. Une plus grande valeur sera développée lorsque ces données pourront être corrélées à des événements externes, pour tracer toute la chaîne, depuis la cause jusqu’aux réactions.

La plus grande question soulevée dans ce scénario et l’un des plus grands risques à venir pour la cyber-sécurité est de savoir si les criminels pourront contrôler et manipuler les émotions des gens sur Internet ? La réponse est un oui retentissant et nous savons que cela est vrai parce que la manipulation des émotions pour un objectif spécifique se produit chaque jour. C’est ce que l’on peut voir dans la publicité mais aussi dans toute forme de matériel persuasif, avec un algorithme prédictif qui utilise des drapeaux émotionnels et des déclencheurs pour conduire des individus ou des groupes à une décision ou à un résultat ciblé. Dans d’autres cas, une histoire ou votre état émotionnel / physique est destiné à aider les médecins qui vous traitent, mais cela pourrait être utilisé en termes de chantage ou pour vous empêcher d’obtenir un emploi que vous visiez. Dans ce scénario, tous les internautes devraient protéger leur psyché des cybercriminels qui cherchent à en profiter.

L’Internet des Objets est actuellement composé de capteurs, de collecteurs de données et d’outils que l’on peut actionner à distance. Que se passerait-il si les Objets Connectés de demain pouvaient déclencher des réactions physiques chez l’homme, comme par exemple une augmentation du rythme cardiaque, de la respiration ou de la température ? La combinaison de ceci avec la technologie Internet des Emotions ouvre des possibilités de contrôle émotionnel et de fort potentiel pour qu’une personne soit « piratée ». Un algorithme prédictif lira vos sentiments et devinera un résultat. Un algorithme de contrôle pourrait commencer par donner un résultat puis manipuler vos émotions pour que cela se produise.

  • La miniaturisation est la clé de l’Internet des émotions. Au fur et à mesure que la technologie progresse, la taille et la capacité des objets connectés faciliteront l’avancée de l’Internet des Emotions. Les dispositifs d’aujourd’hui sont encombrants et pas très habiles par rapport à ce qui devrait venir. Des capteurs du cerveau peuvent être installés dans les branches de lunettes ou à l’intérieur d’une bande dans un chapeau, les lentilles de contact peuvent détecter les contractions des pupilles et suivre les niveaux d’hormones dans le sang, votre rétroviseur peut détecter les micro-expressions du visage et suivre toutes les personnes auprès de vous et où vous êtes.

Les utilisations de l’Internet des émotions sont vastes et ne se limitent pas aux gains illicites, ne me laissez pas trop vous effrayer. Imaginez que vous pourriez savoir ce que celui ou celle avec qui vous avez rendez-vous va faire, ou ce qu’un partenaire commercial a réellement pensé d’un accord potentiel, d’informations vérifiées émotionnellement ou que l’Intelligence Artificielle soit devenue une réalité. Une machine qui pourrait analyser un grand nombre de données et l’Internet des émotions pour suivre ses propres interactions avec les humains et modérer son propre comportement pour rester dans les normes acceptées, aurait un avantage incroyable et le potentiel de surpasser la portée de l’intelligence humaine.

Internet des émotions | l'Internet des émotions | Le VPN

Internet des Emotions: Le futur, c’est maintenant

Des émotions sont déjà incorporées dans les milliards de téraoctets de données générées chaque jour. Facebook vous permet ainsi d’aimer les messages avec une émotion qui exprime la colère, l’amour, la tristesse ou le fait d’être mort de rire et il existe déjà des applications de suivi des émotions. Moodnotes vous permet ainsi de suivre vos sentiments en utilisant un journal digital, mais pas en temps réel. Quand quelque chose se passe, vous complétez le rapport de l’événement et cela est sensé vous aider à développer de meilleures habitudes de pensée.

Le bracelet Feel et l’anneau Moodmetric utilisent des bio-capteurs pour suivre les changements en termes de réponse galvanique de la peau et de température pour détecter les changements d’émotion. Le bracelet est destiné à fournir un coaching personnalisé pour aider à atteindre des objectifs émotionnels. Le slogan est « Hacker des données pour être heureux ». L’anneau Moodmetric suit les niveaux de stress et le temps de réponse dans le but de gérer le stress, et votre réaction par rapport à cela.

EmoSpark est un périphérique connecté à une maison intelligente qui utilise la reconnaissance vocale, la reconnaissance faciale et le choix des mots pour créer les profils personnalisés des personnes avec lesquels il entre en contact. Les profils sont ensuite utilisés pour choisir et lancer de la musique, de la vidéo et d’autres supports de diffusion en fonction de votre humeur.

La démarche d’auto-quantification est déjà très présente dans l’Internet des émotions. Elle utilise la technologie pour recueillir des données sur tous les aspects de la vie quotidienne à partir des aliments consommés, des habitudes sportive et de la qualité du temps, de l’humeur, de la physiologie, du stress et de la performance dans le but de «se connaître». Les personnes qui pratiquent l’auto-quantification aujourd’hui s’appuient sur des dispositifs portables qui, à l’avenir, peuvent être incorporés dans des capsules avalées ou délibérément cachées sous la peau. Selon les données de Pew Research et de Nielson, environ 20% de l’ensemble des consommateurs possèdent une forme d’appareil mobile, ce qui est stable ces dernières années, mais ce chiffre devrait exploser au cours des 3 prochaines années.

La technologie du futur, l'Internet des émotions et la sécurité en ligne | Internet des émotions : le futur de l'Internet et de la sécurité en ligne | Le VPN

Des menaces futures sur la sécurité Internet auquel personne (sauf les techniciens) pensent

Une autre menace potentielle auquel l’individu moyen ne pense pas concerne l’effondrement d’Internet tel que nous le connaissons actuellement. Cela est difficile à imaginer, c’est vrai, mais c’est possible. Aujourd’hui, les sites Web et les entreprises basées sur Internet sont soutenus par un marché qui est sans cesse obsédé par la technologie et la dernière « nouveauté ». La plupart des entreprises basées sur le Web tirent intégralement leurs revenus d’Internet en monétisant le trafic pour proposer de la publicité et des services en ligne. Si la demande devait s’évaporer, peut-être en raison d’un besoin décroissant de services de tiers, et les revenus devaient disparaître, les entreprises commenceraient à disparaître. Dans un marché déstabilisé, rappelez-vous ce qui s’est passé pendant l’explosion de la bulle internet, une «guerre pour les données» pourrait apparaître lorsque les criminels et les entreprises tenteront de recueillir des biens et de la propriété intellectuelle très demandés.

Que se passera-t-il si les pirates sont tellement bons qu’il n’y a pas d’attentes concernant la sécurité ou la cyber-sécurité, si on pouvait s’attendre à ce que « mes informations vont être volées, quoi que je fasse ». Dans ce monde, l’utilisateur Internet moyen aurait besoin de plus qu’une connaissance pratique d’Internet, ceux qui possèdent des compétences réelles peuvent être embauchés en tant que mercenaires numériques travaillant pour vous protéger contre les agressions. Il est également possible, même si c’est peu probable, que ce type de scénario réduise fermement l’équilibre entre avantages et risques et menace de précipiter la fin de l’Internet que nous connaissons actuellement. Cela entraînerait à la fois une dépression mondiale avec des millions de professionnels de l’informatique et du Web qui se retrouveraient sans travail. Avec le nombre croissant de hackings de données signalées dans les médias, il n’est pas si improbable que nous voyons une sorte de changement d’attitude au cours des prochaines années, même si cela ne représentera pas des niveaux extrêmes.

L’Analyse des Sentiments consiste à suivre les changements dans l’opinion publique en utilisant une diversité d’outils, notamment l’analyse de texte, la biométrie et les réseaux sociaux. Il est également connu sous le nom de mineur d’opinion et d’émotion de l’Intelligence Artificielle et est le précurseur de l’Internet des émotions plus avancé de demain. Sa valeur va exploser lorsque la technologie sera capable de combiner l’auto-quantification, les biocapteurs de détection d’humeur et l’analyse de sentiment dans une unité cohésive.

Trois principaux enjeux de sécurité sur Internet

La sécurité dans l’Internet des émotions ou dans l’un des scénarios futurs présentés par le rapport CLTC sera très différente de ce qui se passe aujourd’hui. Là où l’internaute d’aujourd’hui peut à peine penser à la sécurité quand il se lance sur le web, l’internaute de demain devra être un utilisateur averti. Non seulement il devra se soucier de la sécurité de ses appareils et de ses données, mais aussi de ses vulnérabilités émotionnelles. Par extension, les communautés, les entreprises, les organisations et les gouvernements devront être attentifs aux menaces potentielles susceptibles d’entraîner un changement massif dans les perceptions du public. Dans ce monde, il y aura 3 points clés pour la sécurité en ligne, les dispositifs, les données et la qualité émotionnelle.

Au fur et à mesure du développement de l’Internet des Objets et de l’Internet des Emotions, de plus en plus de périphériques sont connectés à Internet avec toujours plus d’objets connectés par personne, ce qui en fait des cibles de premier choix pour les attaques des cyber-pirates. Ils peuvent utiliser des vulnérabilités dans le matériel ou dans les logiciels pour accéder aux réseaux ou aux personnes et ceux qui utilisent des dispositifs qui peuvent être implantés sous la peau sont ceux qui sont les plus en risque. Les dispositifs implantables font partie de l’avenir, mais leur nature même rend difficile la mise à niveau des logiciels ou les défauts de réparation, vous ne pouvez pas simplement l’enlever et le retourner à la boutique. Ceux qui utilisent des appareils médicaux comme les stimulateurs cardiaques et les défibrillateurs risquent déjà des interférences catastrophiques avec les piratages et cela ne fera que s’aggraver dans le temps. Une hypothèse du rapport CLTC évoque le fait que les pirates peuvent aussi au final influencer votre ADN.

Les données sur Internet sont le produit, qu’il s’agisse de vos données professionnelles, vos données personnelles ou ce qui concerne vos émotions futures. Vu que la nature, la portée, la complexité et l’utilité des données générées augmentent, leur valeur prendra de plus en plus d’importance. Comme les premières à utiliser les nouvelles données de l’Internet des Emotions sont les entreprises, le risque sera doublé. Premièrement, il est possible que quelqu’un dans une entreprise se tourne vers la criminalité et vole les données au fur et à mesure qu’elles sont générées. Deuxièmement, les entreprises qui génèrent et analysent des ensembles de données de l’Internet des Emotions deviendront des cibles pour les pirates qui cherchent à voler le produit précieux.

Le bien-être émotionnel est le troisième point sur lequel la cyber-sécurité va se concentrer dans le futur. Non seulement les utilisateurs d’Internet devront se méfier de la manipulation émotionnelle, mais ils devront protéger leurs profils émotionnels. Les attaques de phishing se développeront de manière sophistiquée, du génie social à l’ingénierie émotionnelle. Les campagnes qui utilisent maintenant un vocabulaire convaincant peuvent rapidement inclure des phrases chargées d’émotion pour déclencher des réponses d’individus ou de groupes ciblés. Un pirate peut aussi cibler une entreprise, pas pour voler mais pour réduire la productivité.

Comment rester en sécurité avec la technologie du futur | internet des objets | internet des émotions | Le VPN

Comment rester en sécurité avec la technologie du futur

La bonne nouvelle, c’est que, si Internet se développe tout comme son potentiel en termes de cybercriminalité, les technologies de sécurité évoluent aussi. La ligne de défense pour s’y confronter consistera à utiliser les meilleures pratiques, mais si elles évoluent, cela ne signifie en aucun cas la fin de vos besoins en termes de sécurité. Les moyens de booster la cyber-sécurité portent notamment sur les anti-malware, anti-virus, la protection par mot de passe et bien plus, mais ils laissent toutefois encore des vulnérabilités. Les cybercriminels peuvent toujours utiliser des périphériques comme passerelles vers les réseaux, vos données sont toujours en risque et vous êtes encore vulnérable à une attaque émotionnelle. La clé de la sécurité dans ce monde sera de maintenir des connexions sécurisées et l’anonymat, ce qui ne peut être fourni que par un VPN.

Un VPN ou réseau privé virtuel, est un groupe de protocoles de sécurité numériques top niveau qui a été conçu par les grandes entreprises et le gouvernement pour leur propre utilisation. La technologie remonte à la création même d’Internet et fournit des protections dont le public ne connaît pas l’existence maintenant et qui auront toute leur place dans le futur. Le «protocole de tunneling» qui est au cœur crée une connexion sécurisée. Ce protocole contourne les FAI pour utiliser des serveurs VPN activés qui sont mis en place par des fournisseurs comme Le VPN. Ces tunnels sont indétectables pour les personnes extérieures et masquent les adresses IP afin que les sites Web que vous consultez ne sachent pas qui vous êtes. Si, par hasard, la connexion est détectée, il n’y a aucun moyen de savoir d’où elle vient ou où elle a lieu. En plus de ces avantages, certains protocoles VPN incluent des algorithmes de cryptage qui rendent vos données transmises si difficiles à déchiffrer que les criminels se fatigueront et passeront leur chemin pour trouver de nouvelles cibles. Peu importe la direction que va prendre Internet, il est clair que la cybercriminalité progressera en même temps. C’est pourquoi il est judicieux d’utiliser la meilleure technologie de sécurité disponible, à savoir un VPN. Le VPN s’est engagé à promouvoir la cyber-sécurité depuis sa création et œuvre sans relâche pour anticiper les futurs besoins de l’internaute d’aujourd’hui.

Articles relatifs:

Offre Spéciale Printemps

2 ans d'abonnement Le VPN pour €69,60!