Google cède à la censure chinoise

Google cède à la censure chinoise

la censure chinoise

Google vient de fermer son service d’observation de la censure Chinoise, sans donner d’explications. Ce système d’alerte lancé mi-2012 permettait aux internautes chinois d’accéder aux mots ou expressions censurés par les autorités chinoises. A l’époque, Google indiquait que l’idée était d’améliorer l’outil : « Notre espoir est que ces notifications écrites contribueront à améliorer l’usage du moteur de recherche en Chine continentale ». En réalité, l’objectif était bien de pouvoir repérer la censure dans ce pays.

Le service n’est désormais plus accessible depuis plus d’un mois, ce qui fait dire aux associations de défense des droits de l’Homme que Google s’incline devant le gouvernement chinois.

La Chine est le premier marché mondial pour Internet – avec 505 millions d’internautes – et pour les smartphones – que Google vise avec son système d’exploitation Android.

Si le moteur de recherche est encore peu utilisé en Chine, des services comme Google Maps sont très usités et le système Google Android est la plate-forme mobile la plus utilisée dans le pays.

Ce jeu du chat et de la souris entre Google et le gouvernement chinois dure depuis 2010. Il y a trois ans, Google avait voulu baser la version chinoise de son moteur à Hong Kong, pour éviter la censure. Le pouvoir chinois s’était alors élevé contre cette action, estimant que Google violait la législation, le menaçant de ne pas renouveler sa licence d’exploitation en Chine. Google avait donc annulé son projet contre la censure Chinoise. Les intérêts commerciaux avait alors pris le pas sur la défense de la liberté d’expression.

Par ailleurs, depuis fin 2012, le gouvernement chinois a encore marqué davantage sa pression sur les internautes en décrétant une nouvelle réglementation qui devrait imposer aux utilisateurs d’Internet de s’identifier auprès de leur fournisseur d’accès lorsqu’ils surfent sur le web. La censure Chinoise est toujours de rigueur.

Optez pour le VPN et n’ayez plus peur de la censure. Le VPN vous offre en effet la possibilité d’avoir des adresses IP de différents pays. Avec Le VPN vous avez accès aux segments Internet de France, du Royaume-Uni, des États-Unis, d’Allemagne et d’autres pays, et cela quand vous le voulez.

En utilisant le VPN, vous pouvez choisir à quel serveur vous souhaitez vous connecter. Après s’être connecté à l’un de nos serveurs VPN, votre adresse IP sera automatiquement remplacée par une adresse IP du pays dans lequel se trouve le serveur. De plus, grâce au tunnel virtuel que vous avez établi, votre connexion apparaîtra comme une connexion provenant de ce pays. Vous surfez de façon anonyme et sans restriction.

Articles relatifs:

Regardez les Jeux Olympiques en direct partout dans le monde

2 ans d'abonnement Le VPN pour €2,90/mois