Google et Amazon pour contourner la cybercensure chinoise

Google et Amazon pour contourner la cybercensure chinoise

Un groupe d’activistes et de militants, GreatFire, a décidé de lutter contre la cybercensure chinoise en perçant une brèche dans le « Great Firewall », le surnom de cette barrière numérique dont la solidité dépasse la Muraille de Chine.

Le filtrage exercé par les autorités chinoises est en fait basique et brutal : les noms de domaine des sites à bloquer qui sont filtrés au niveau des serveurs DNS, de sorte que les navigateurs chinois ne savent plus quel serveur interroger pour accéder aux sites censurés. Il est aussi possible de bloquer plus finement certaines URL, lorsqu’elles sont accédées en HTTP non sécurisé.

Les militants de Greatfire ont en fait créé un site miroir de celui de Reuters qui relayait les mêmes données que le site d’informations mais sous une forme similaire.

Comme le rapporte The Next Web, GreatFire a décidé de tester la censure chinoise en créant un site miroir sécurisé de Reuters China qu’il sera politiquement impossible de bloquer. Toutes les dépêches de l’agence de presse sont en effet reprises sur le site miroir, sur une URL accédée en HTTPS appartenant à Amazon, et plus précisément à ses services d’hébergement en cloud.

Il s’agit donc d’une copie conforme, mais qui est stockée sur un autre serveur : il est souvent impossible de poster des commentaires sur un site miroir, mais l’information peut au moins être lue. Les activistes avaient déjà testé cette méthode sur leur propre site FreeWeibo, qui relaie les données qui sont censurées sur Weibo, le réseau social chinois contrôlé.

Pour leur copie de Reuters, GreatFire a utilisé des serveurs d’Amazon et de Google, qui peuvent être protégés par une connexion sécurisée. Si la sécurité n’est pas optimale, la censure pourrait malgré tout de nouveau s’exercer. Mais, bloquer l’accès des serveurs d’Amazon et Google mettrait en berne tant de sites Internet que même la censure chinoise ne peut se le permettre.

Cette solution a toutefois ses jours de comptés car les deux géants américains, contactés par les services de censure chinois, pourraient prendre eux-mêmes la décision de couper les accès aux sites. Espérons que le souci de l’image préservera la liberté d’expression et d’information chinoise de cela. Pour le gouvernement chinois, le but n’est pas de s’assurer que les sites censurés soient totalement impossibles à consulter. Il s’agit d’éviter que la masse des internautes puissent le faire. De fait, la plupart d’entre eux ne sauront pas où trouver les URL fonctionnelles, s’ils ont l’idée de les chercher. L’effort est donc louable, mais son effet sera limité.

Le gouvernement chinois a rendu public, en mars 2016, un ensemble de propositions de nouvelles règles pour le fonctionnement d’Internet en Chine. Elles prévoient de renforcer encore la cybercensure chinoise, avec, par exemple un blocage général de tous les sites Web dits étrangers, c’est  dire ceux qui ne disposent pas d’une adresse en .cn. La Chine a aussi récemment renforcé les règles d’attribution de noms de domaine en .cn : pour pouvoir les acquérir, il faut donc désormais fournir une pièce d’identité.

Si ces règles, qui restent des propositions étaient adoptées, elles contraindraient tous les fournisseurs d’accès à bloquer l’accès à la majeure partie du Web, sous peine d’amende. A date, la censure chinoise décide individuellement des sites à bloquer : ainsi Facebook est inaccessible en Chine, sauf à utiliser des outils de contournement de la censure.

La Chine a adopté à différentes reprises des règles de contrôle très strictes du Web, mais ces dernières n’ont pas toujours été appliquées de façon très stricte.

Vous voulez contourner la cybercensure chinoise ? Vous cherchez à accéder à Facebook en Chine pour garder le lien avec vos proches ?

Pour éviter toute censure sur Internet, optez pour les services d’un VPN qui vous permettent de choisir votre pays de connexion. Que vous viviez en Chine ou ailleurs, vous pouvez choisir de domicilier votre connexion dans l’un des 114 pays où l’accès n’est pas restreint. Vous pourrez ainsi accéder dans l’anonymat aux sites de votre choix, sans subir la censure ni les représailles qu’elle peut impliquer. Choisissez le meilleur VPN en Chine ! Optez dès aujourd’hui pour Le VPN, contournez  la cybercensure chinoise et profitez d’un internet vraiment libre !

Articles relatifs:

Abonnez-vous aujourd'hui!

Acheter Le VPN à partir de €4,95 par mois avec la garantie Satisfait ou Remboursé pendant 7 jours et profiter d'Internet selon vos règles!

PAS DE JOURNAL

SERVEURS DANS 114 PAYS

P2P autorisé

Facile à utiliser

Garantie de 7 Jours

Assistance amicale

Bitcoin accepté

Vitesse de l'éclair

Commentaires (2)

  • claude nicaise

    J’aimerais vraiment être certain que votre VPN fonctionne bien et rapidement en Chine…
    Merci

    • Le VPN

      Bonjour! Le VPN fonctionne en Chine, mais si vous avez besoin de plus d’information sur les vitesses, etc. vous pouvez contacter notre équipe de Support. Vous pouvez aussi le tester vous meme et si jamais ca ne vous convient pas, vous avez 7 jours pour demander le remboursement.

Laisser une répone