Le PDG de Google s’exprime sur le projet Dragonfly

Le PDG de Google s’exprime sur le projet Dragonfly

Dragonfly, Chine et censure

Nous vous avons déjà parlé dans un précédent article du projet « Dragonfly », il s’agit d’un projet de Google qui vise à permettre à la firme américaine de s’implanter en Chine.

Comme vous devez maintenant le savoir, la Chine est l’un des pays du monde où la censure de l’internet est la plus forte. Il s’agit d’une censure opérée par l’Etat lui-même, qui décide des informations qui sont ou non accessibles à ses ressortissants. Ces blocages touchent plusieurs catégories de sites, comme par exemple les réseaux sociaux occidentaux, Facebook, Instagram, Twitter… Mais aussi des sites de streaming vidéo comme Netflix, Youtube, ou les flux vidéo des chaines d’informations occidentales. Sont aussi bloquées certaines messageries et services email, Whatsapp, Gmail ou Skype par exemple. Des sites religieux, d’informations, des moteurs de recherches… En tout et pour tout, une étude de l’Université d’Harvard fait état de 18000 sites internet qui seraient bloqués en Chine, dont une douzaine appartenant au top 100 des sites les plus consultés dans le monde.

Les raisons de cette censure peuvent différer, certains sites sont censurés pour permettre aux alternatives chinoises de mieux vivre, mais la majorité des sites interdits le sont pour protéger l’idéologie du parti en place, et ne pas confronter les chinois à la vision occidentale.

Dragonfly de Google est un projet qui devrait permettre à l’entreprise de faire son grand retour sur le marché chinois, en proposant une version de son moteur de recherches qui soit compatible avec la politique chinoise, c’est-à-dire une version censurée.

Que pense Sundar Pichai de Dragonfly ?

Comme nous l’avions expliqué, une pétition interne circule chez Google, les employés n’étant pas particulièrement satisfait de ce projet, et surtout du silence dans lequel celui-ci évolue. Mais il y a quelques temps, c’est le PDG de l’entreprise, M. Sundar Pichai qui s’est exprimé lors du 25e anniversaire du célèbre magazine californien, Wired. Durant ce sommet, il a déclaré à propos de Dragonfly « Nous aimerions savoir à quoi les choses ressembleraient si Google était présent en Chine ». Puis : « Il est encore très tôt et nous ne savons pas encore si le projet est faisable en Chine mais nous estimons qu’il est important pour nous d’explorer cette option. Je pense que c’est important pour nous étant donné la taille du marché chinois et le nombre d’usagers qu’il compte. »

Mais cette éventuelle présence complaisante du géant américain en Chine soulève beaucoup de question ! Par exemple il semblerait d’après The Intercept, que les futures requêtes des utilisateurs chinois seraient rapprochées de leur numéro de téléphone. N’est-ce pas là un moyen idéal d’identification, pouvant mener à la sanction ? Le risque majeur, outre le problèmes d’éthique que cela pose, est que Google apporte in fine, son expertise à la Chine et que cela est pour effet, de renforcer la censure !

De très nombreux sites sont donc bloqués, et parmi eux se trouve beaucoup de services VPN, puisque c’est un moyen de pouvoir contourner la censure. Pour le moment, Le VPN est toujours fonctionnel là-bas, alors si vous deviez vous rendre en Chine et que vous désirez conserver un accès total et non surveillé au web, nous ne saurions trop vous conseiller de nous glisser dans votre valise !

Articles relatifs:

Abonnez-vous aujourd'hui!

Acheter Le VPN à partir de €4,95 par mois avec la garantie Satisfait ou Remboursé pendant 7 jours et profiter d'Internet selon vos règles!

PAS DE JOURNAL

SERVEURS DANS 114 PAYS

P2P autorisé

Facile à utiliser

Garantie de 7 Jours

Assistance amicale

Bitcoin accepté

Vitesse de l'éclair