Données personnelles : Les entreprises perdues par la réglementation européenne

Données personnelles : Les entreprises perdues par la réglementation européenne

Selon un sondage réalisé par Symantec, la majorité des entreprises ne comprend rien à la prochaine réglementation européenne sur les données personnelles.

Ainsi, d’après une étude de la société de protection informatique Symantec, 96% des entreprises des trois principales économies européennes ne comprennent pas encore clairement le règlement européen de protection des données personnelles (RGPD), qui a été adopté en avril 2016. Le RGPD vise ainsi à renforcer l’obligation faite aux entreprises qui travaillent en Europe de protéger les données personnelles de leurs utilisateurs et clients.

Cette loi sur les données personnelles doit entrer en vigueur en mai 2018 en Europe, en remplacement de la directive sur la protection des données datant des débuts du développement d’internet en 1995. La révision porte sur deux textes législatifs : un règlement sur le traitement des données personnelles dans l’Union Européenne et une directive sur les données traitées par les autorités policières et judiciaires, formant ainsi ensemble le paquet sur la protection des données.

L’idée est d’avoir un ensemble unique de règles pour donner aux citoyens plus de contrôle sur leurs propres informations privées dans un monde numérique de smartphones, de réseaux sociaux, de services bancaires sur Internet et de transferts mondiaux. Cela permet, par ailleurs, de renforcer la confiance et fournit un niveau élevé de protection pour tous les citoyens de l’Union Européenne.  Enfin, elle s’applique également à des entreprises hors Europe ciblant les consommateurs de l’UE.

L’étude de Symantec, qui est incluse dans le rapport européen sur la confidentialité des données, a été réalisée auprès de décideurs informatiques et dirigeants d’entreprise en Allemagne, Royaume-Uni et France. En France, sur les 900 décideurs interrogés, 92% s’inquiètent de ne pas être en conformité au moment de l’entrée en vigueur de la RGPD. Or, seulement 25% estiment qu’il s’agit d’une de leurs principales priorités.

Les dirigeants français se montrent plus optimistes que leurs confrères allemands ou britanniques, puisque 32% estiment leurs entreprises déjà prêtes, contre seulement 26% dans les deux autres pays.

«Il y a une déconnexion évidente et significative entre l’importance que revêt la confidentialité et la sécurité des données pour les consommateurs, et la priorité des entreprises. Il reste certes quelques mois pour se préparer, mais le passage à l’action doit être rapide», selon Laurent Lecroq, le directeur général de Symantec France.

Plus de 20% des dirigeants français estime que leur entreprise ne sera pas prête, ou seulement en partie, à intégrer le RGPD en 2018 et plus de la moitié de ces derniers (53%) qu’ils ne seront que partiellement prêts.

Pour les entreprises, cela implique un changement complet de la prise en charge et la gestion de la donnée, notamment commerciale. Il faut ainsi imaginer mettre en place un poste de délégué à la protection des données et revoir toutes les procédures internes de management et de protection des données personnelles.

Il faut donc investir massivement car ce nouveau règlement européen sur la protection des données prévoit des sanctions non négligeables. Jusqu’à présent, les sanctions ne dépassaient pas les 150 000 euros en cas de non-conformité, elles pourront désormais aller de 3 à 20 millions d’euros, voire jusqu’à 4% du chiffre d’affaires mondial.

N’attendez pas que l’Union Européenne protège mieux vos données personnelles ! Prenez le contrôle de vos données ! Modifiez vos paramètres sur les réseaux sociaux pour limiter la réception de publicités. Supprimez régulièrement les cookies. Et surtout, utilisez un VPN pour masquer votre identité et surfer de façon anonyme.

Le VPN est le meilleur VPN, même quand vous utilisez un Wi-Fi non-protégé. Ainsi, Le VPN chiffre votre connexion Internet avec un cryptage militaire ultra-puissant que personne ne peut pirater, et cela même si vous utilisez des réseaux WiFi publics dans les aéroports, gares, cafés et autres hotspots.

PENDANT LE MOIS DE LA CYBERSÉCURITÉ

2 ANS D'ABONNEMENT POUR €69,60 !

Laisser une répone