Des écrivains se mobilisent pour la liberté de la presse en Chine

Des écrivains se mobilisent pour la liberté de la presse en Chine

Le 3 mai dernier, près de 200 écrivains du monde entier ont appelé la Chine à libérer des auteurs emprisonnés et à respecter la liberté d’expression, estimant que la censure, notamment sur Internet limitait le dynamisme culturel du pays.
Dans une lettre rendue publique à l’occasion de la Journée internationale de la liberté de la presse, ces écrivains ont salué le fait que Pékin reconnait de plus en plus d’artistes chinois comme l’écrivain Mo Yan, qui a remporté l’an dernier le prix Nobel de littérature. « Nous ne pouvons pas apprécier les réalisations des créateurs chinois (…) sans penser aux œuvres dont nous ne pouvons pas profiter compte tenu de la censure dans les arts, dans la presse ou sur Internet ».

Ces artistes demandent la libération de plus de 40 écrivains ou journalistes, parmi lesquels Liu Xiaobo, auteur d’une pétition demandant des réformes démocratiques et prix Nobel de la paix 2010. Parmi les signataires figurent d’autres Prix Nobel : J.M. Coetzee, Nadine Gordimer, Wole Soyinka, Tomas Transtromer et Mario Vargas Llosa.

Un rapport joint à la lettre, publiée par Pen International – une organisation littéraire qui promeut la liberté d’expression – presse la Chine d’arrêter la censure d’Internet et de supprimer les interdictions de voyager et les restrictions envers les dissidents. La Chine occupe la 173e place sur 179 pays dans le classement mondial de la liberté de la presse. Le contrôle de l’information s’opère via la censure des médias chinois, des représailles contre ceux qui font l’information et une recrudescence des blocages de sites web et de la surveillance d’Internet.

Salman Rushdie – l’auteur des « versets sataniques » qui lui ont valu de se cacher pendant une dizaine d’années suite aux menaces de mort proférées à son encontre par le leader iranien Rouhollah Khomeini – évoque des propos « anormalement éloquents » d’un dignitaire iranien concernant la censure sur Internet : ce dignitaire déclarait selon lui que la censure sur Internet « c’était comme enlever une échelle pour empêcher les oiseaux de se poser sur le toit ».

Selon Pen International, environ 50 000 personnes en Chine travaillent pour la « police de l’internet », et sont à la recherche des contenus en ligne jugés offensants qui doivent être censurés.

Et Monsieur Rushdie d’ajouter : « il y a de plus en plus de gens chaque année qui font ça (…) mais même dans ce cas, enlever l’échelle n’empêche pas les oiseaux de se poser sur le toit ».

Pour éviter la censure et vous connecter aux sites de vos choix, optez pour un service VPN qui rendra votre connexion Internet totalement anonyme. Il vous suffit pour cela de sélectionner un serveur VPN dans l’un des pays disponibles. Vous pourrez accéder aux sites bloqués et en plus protéger vos activités sur Internet avec un tunnel VPN sécurisé virtuel incluant un cryptage extrêmement fort. L’installation du VPN est simple. Achetez un service VPN ou testez dès aujourd’hui notre offre de VPN gratuit.

Articles relatifs:

Abonnez-vous aujourd'hui!

Acheter Le VPN à partir de €4,95 par mois avec la garantie Satisfait ou Remboursé pendant 7 jours et profiter d'Internet selon vos règles!

PAS DE JOURNAL

SERVEURS DANS 114 PAYS

P2P autorisé

Facile à utiliser

Garantie de 7 Jours

Assistance amicale

Bitcoin accepté

Vitesse de l'éclair