De nouvelles cartes bancaires contre les hackers

De nouvelles cartes bancaires contre les hackers

Le journal Le Parisien révèle que la plupart des banques sont en train de tester la technologie du « cryptogramme dynamique ». L’objectif est en effet de limiter les arnaques à la carte bancaire, qui ont coûté un peu plus de 230 millions d’euros en 2014. Si les banques s’intéressent tant à la carte bancaire, c’est aussi parce qu’il s’agit du moyen de paiement le plus utilisé en France. Cette nouvelle carte permettra de fait aux banques de réduire le coût des piratages, qui assument en général, l’indemnisation de leurs clients en cas de fraude.
Ces cartes de nouvelles générations misent en effet sur la technologie pour lutter contre les cyber escrocs.

Le leader mondial dans la fabrication des cartes à puce, Gemalto, a déjà commencé à commercialiser ces cartes bancaires nouvelle génération, qui sont équipées d’un « cryptogramme dynamique ».

Il existe trois types principaux de fraude : la contrefaçon, le vol de la carte ou le vol des identifiants pour les paiements en ligne – ce code à trois chiffres, situé au dos de la carte bancaire, est effectivement l’élément le plus protecteur. C’est pourquoi des experts en sécurité ont imaginé de le rendre éphémère. Toute la nouveauté des prochaines cartes bancaires consiste donc dans l’insertion d’une espèce d’horloge interne et d’un minuscule écran sur lequel va s’afficher le cryptogramme, qui pourra ainsi être modifié automatiquement toutes les… 20 minutes ! L’objectif est simple : il s’agit de ne pas laisser le temps aux cyberescrocs de réussir à transmettre cette donnée essentielle aux sites web ou autres opérateurs marchands pour finaliser une commande qui serait frauduleuse. Cela serait plutôt efficace pour lutter contre la fraude en ligne, qui représentait pas moins de 34% des cas en 2014.

Le gain lié à cette innovation ne concernera pas uniquement les possesseurs de cartes de crédit. En effet, les établissements bancaires, qui sont de fait contraints de les indemniser en cas de piratage de leur carte, vont aussi en bénéficier. Car si la fraude à la carte bancaire a montré une tendance à la baisse en 2014, elle atteignait toujours le chiffre faramineux de 235 millions d’euros sur l’ensemble de l’année.  Les commerçants devraient aussi en bénéficier puisque les consommateurs, rassurés par le niveau de protection plus élevé de leur carte bancaire, se montreront vraisemblablement plus prompts à l’utiliser, que ce soit en ligne ou dans les magasins physiques. Mais comment de temps va-t-il falloir aux cybercriminels pour percer les mystères de ces nouvelles cartes bancaires

Protéger donc votre ou vos cartes bancaires est crucial. Voici quelques règles de prudence.

  • N’écrivez nulle part votre code confidentiel, ne le communiquez pas à quiconque
  • Composez votre code confidentiel à l’abri des regards indiscrets
  • Ne vous laissez pas distraire par un tiers lors d’un paiement ou d’un retrait
  • Conserver votre carte en lieu sûr et ne la confiez à personne
  • Conservez ses tickets (y compris électroniques) et vérifiez régulièrement vos relevés bancaires
  • Signalez immédiatement à votre banque toute anomalie sur votre relevé bancaire
  • Gardez en lieu sûr le numéro de la carte et sa date d’expiration pour pouvoir la mettre en opposition plus rapidement.
  • Utilisez un service VPN qui permet de réduire vos mouvements en ligne en remplaçant vos informations de routage, grâce à une adresse IP rendue anonyme. Les serveurs sécurisés gardent le secret des requêtes que vous effectuez, afin que personne ne puisse voir votre historique de navigation et accéder à vos données personnelles. Et votre connexion Internet est cryptée avec un système ultra-puissant qui vous protège des pirates et des oreilles clandestines qui tentent d’écouter ou d’obtenir vos informations sensibles. Votre adresse IP est ainsi masquée : quand vous êtes connecté au VPN, personne ne peut accéder à votre ordinateur ou à votre appareil mobile, sans passer par les serveurs protégés du VPN.

 

 

PENDANT LE MOIS DE LA CYBERSÉCURITÉ

2 ANS D'ABONNEMENT POUR €69,60 !

Laisser une répone