La cyberhygiène pour les parents : comment s’y prendre ?

La cyberhygiène pour les parents : comment s’y prendre ?

Garantir sa sécurité sur Internet au quotidien devient de plus en plus difficile. Et la cyberhygiène ne fait qu’ajouter un obstacle supplémentaire pour les parents, car il faut non seulement protéger son identité, ses appareils et son comportement, mais aussi ceux de ses enfants.

Nous le savons bien, les jeunes n’aiment pas faire ce qu’on leur dit.

Malheureusement, il n’existe pas de solution miracle pour faire face à cela. Des logiciels de qualité, tels que les applications et serveurs chiffrés fournis par Le VPN, peuvent néanmoins vous permettre de faire la moitié du chemin, mais le reste dépend toujours de vous. Enseigner les bons comportements à adopter en ligne est aussi important et long que d’apprendre aux enfants à se comporter dans la vie quotidienne en général.

Heureusement, certains points ont prouvé leur efficacité et peuvent être utilisés par les parents de jeunes enfants comme d’adolescents :

  1. Utiliser des logiciels professionnels
  2. Consacrer du temps à l’éducation
  3. Montrer l’exemple

Le dernier élément est probablement l’aspect le plus important de la cyberhygiène pour les parents. Vous ne devez pas vous attendre à ce que votre enfant considère le fait d’être surexposé en ligne comme une mauvaise chose, susceptible de l’affecter émotionnellement et socialement, si ses parents agissent de la sorte en permanence.

À bien des égards, éduquer ses enfants sur les enjeux d’Internet n’est qu’une extension de l’éducation ordinaire. Tout comme nos ancêtres apprenaient à survivre face aux prédateurs dans la nature, nous apprenons à nos jeunes à éviter les prédateurs numériques.

Ne pas remplacer l’éducation par des appareils

La cyberhygiène pour les parents : comment s’y prendre ? | Le VPN

Un nombre effrayant de parents sont prêts à laisser un smartphone, une tablette ou une télévision élever leurs enfants. D’une part, cela réduit les chances que celui-ci bénéficie d’une éducation plus poussée et d’une meilleure croissance émotionnelle, et d’autre part, cela peut l’exposer à de nombreux dangers.

Il n’existe pas de réseaux sociaux parfaitement sécurisés, et même si nous pouvons suivre quelques règles pour assurer notre sécurité sur YouTube, Twitter ou TikTok, nous ne pouvons pas garantir que nos enfants feront de même.

Chaque parent devrait consacrer au moins deux heures par jour à ses enfants. Cela leur permettra d’obtenir davantage d’informations sur le monde par votre intermédiaire que par celui du Web. À l’ère de la communication omniprésente et permanente, le fait qu’ils ne se trouvent pas avec des inconnus ne signifie pas qu’ils ne communiquent pas avec eux.

Problématique de la valorisation de soi

Recevoir des autres la confirmation de son importance et de son existence est l’un des plus grands besoins de l’être humain. Et même si cela peut sembler moins grave que la faim ou le froid, si tout le reste est accompli, nous en éprouverons le besoin.

Les réseaux sociaux ont néanmoins contribué à exposer de très jeunes enfants à des inconnus en cherchant à satisfaire ce désir de valorisation en ligne. Bien souvent, ils agissent ainsi parce qu’ils voient leurs amis, d’autres enfants plus âgés et même leurs parents poster des photos et des vidéos en ligne pour obtenir des « j’aime » et des partages.

Pour éviter que vos enfants ne deviennent accros à la sonnerie de notifications des likes sur leurs photos, vous devez agir directement. Assurez-vous que votre enfant a des amis, que vous parlez fréquemment avec lui et qu’il sait qu’il peut s’exprimer calmement s’il a besoin de quelque chose.

Discussions honnêtes et éducation

L’un des principaux problèmes en matière d’éducation comportementale des enfants est que nous, adultes, avons tendance à sous-estimer leur intelligence et leur capacité d’apprentissage et de compréhension. Bien que la masse d’informations, la sagesse, l’expérience et l’état émotionnel de nos enfants n’en soient qu’à leurs débuts, ils sont aussi intelligents que n’importe quel adulte.

Il est préférable de leur parler comme vous le feriez avec une personne du même âge que vous, mais qui ne dispose tout simplement pas des informations que vous souhaitez transmettre. Cette petite dose supplémentaire de respect immunisera votre enfant lorsqu’il parlera à des inconnus, car ils ne pourront pas les séduire avec le « monde merveilleux de l’âge adulte ».

De plus, incluez dans ces discussions le comportement en ligne, notamment pour la navigation et les discussions avec des amis. Il est préférable qu’ils apprennent par l’exemple. S’ils voient vos publications sur les réseaux sociaux et les chats, ils sauront comment agir lorsqu’ils se trouveront eux-mêmes dans cette situation.

Vos enfants doivent savoir pourquoi et comment utiliser un VPN, un antivirus et les autres outils dont ils auront besoin à l’avenir pour rester en sécurité sur Internet.

Échanger la surveillance avec la communication

Au cours des premières années, généralement jusqu’à ce que votre enfant atteigne l’âge de 12 ou 13 ans, vous devrez utiliser une certaine forme de surveillance et de contrôle parental sur lui. C’est la seule façon de savoir ce que vous devez leur apprendre et s’ils sont en danger.

Mais une fois qu’ils sont adolescents, il est préférable de renoncer à la surveillance et de se concentrer sur la communication. En premier lieu, vous n’avez pas tellement besoin ou envie de voir de quoi ils parlent avec leurs amis. Vous voulez plutôt qu’ils discutent avec vous de ce qui se passe en ligne et des tendances du moment.

Investir dans la sécurité

Il est possible de mettre en place une cyberhygiène pour les parents sans aucun outil, mais cela supposerait de sérieuses restrictions qui pourraient se retourner (et se retourneront généralement) contre vous. Il est beaucoup plus facile d’utiliser les outils disponibles.

Par exemple, si vous disposez d’un VPN pour le Wi-Fi de votre foyer, vous pouvez être certain que vos enfants, et vous-même, ne seront pas suivis et surveillés. Pour les parents, c’est particulièrement important, car il est facile pour les sociétés marketing de reconnaître le comportement d’un enfant et de saturer ses réseaux de publicités pour des jeux destinés aux enfants.

Conclusion

Débourser quelques euros chaque mois pour bénéficier d’une protection adéquate se révélera rentable sur le long terme et vous offrira davantage de temps pour être des parents et non des experts en cybersécurité. Grâce à des sociétés comme Le VPN, vous protégez à la fois vos appareils et ceux de vos enfants, et vous pouvez vous concentrer sur vos contenus préférés plutôt que sur les appareils.

New Season Offer-5

NOUVELLE SAISON, NOUVELLE PROMO !

-70% sur un abonnement de 2 ans !

PAS DE JOURNAL

SERVEURS DANS 120 PAYS

P2P autorisé

Facile à utiliser

Garantie de 30 Jours

Assistance amicale

Bitcoin accepté

Vitesse de l'éclair

Article rédigé par Vuk Mujović (traduit de l'anglais) @vukmujovic

Vuk Mujović est le fondateur de MacTíre Consulting, un analyste, expert en gestion de données, et un écrivain de longue date sur tout ce qui concerne les affaires et la technologie. Il est l'auteur de blogs, d'articles et d'articles d'opinion visant à aider les entreprises et les particuliers à se développer sans compromettre leur sécurité. Vuk est un auteur invité régulier du blog Le VPN depuis janvier 2018, où il donne son avis d'expert sur les sujets liés à la cybersécurité, la vie privée, la liberté en ligne et la protection des données personnelles. Il partage également souvent ses conseils et ses meilleures pratiques en matière de sécurité sur Internet et de sécurité numérique des particuliers et des petites entreprises, y compris certaines manières différentes d'utiliser un VPN.

Laisser une répone