Comment lutter contre le fishing ?

Comment lutter contre le fishing ?

Comment lutter contre le fishing ou hameçonnage ? Voici quelques techniques de protection contre le fishing ou phising (contraction des mots anglais « fishing », en français pêche, et « phreaking », désignant le piratage de lignes téléphoniques). Il s’agit d’emails qui vous invitent à communiquer votre numéro de carte bancaire ou vos codes d’accès à votre compte. Il s’agit d’une technique permettant à un internaute malintentionné de récupérer les identifiants d’accès à votre compte ou le numéro de votre carte bleue. Selon le Groupe Anti-Phishing, les arnaqueurs sont capables de convaincre jusqu’à 5% des internautes de répondre à leurs messages.

Quelques réflexes très simples vous permettront de réduire ce risque :Ne répondez jamais à des courriels qui réclament vos données financières ou bancaires
Les banques ou les sociétés de commerce électronique en général personnalisent leurs emails, tandis que les spécialistes du fishing ne le font pas. Leurs emails contiennent souvent des informations fausses, utilisant le sensationnel (« Urgent – votre compte peut avoir été utilisé par quelqu’un d’autre») afin d’obtenir une réaction immédiate. Les entreprises ayant une bonne réputation ne demandent pas à leurs clients leurs mots de passe ou les informations concernant leur compte dans un email. Et ces emails sont souvent bourrés de fautes ou ont des tournures de phrase étranges. Même si vous pensez que l’email peut être un vrai message, ne répondez pas – contactez la société par téléphone ou rendez-vous sur son site Web. Soyez prudent lorsque vous ouvrez des pièces jointes et que vous téléchargez des fichiers à partir de courriels, peu importe de qui ils proviennent.Visitez les sites Web de banques en tapant directement l’URL dans la barre d’adresse
Les pirates spécialistes du fishing utilisent souvent des liens dans les emails pour amener leurs victimes vers un faux site, ayant généralement une adresse similaire comme mabanqueenligne.com au lieu de mabanque.com. Lorsque vous cliquez sur l’URL affiché dans la barre d’adresse, le site peut vous sembler authentique, mais peut être truqué de plusieurs façons. Si vous soupçonnez un e-mail de votre banque ou d’une société en ligne d’être corrompu, ne cliquez pas sur les liens qu’il comprend. Et n’hésitez pas à inscrire ce que vos soupçonnez être un phising sur des sites anti-phishing comme http://www.antiphishing.org/ ou http://www.google.com/safebrowsing/report_phish/.

Consultez le site Web que vous visitez est sécurisé 
Avant de soumettre vos coordonnées bancaires ou d’autres informations sensibles, il existe plusieurs vérifications nécessaires pour vous assurer que le site utilise le cryptage de protection des données personnelles : vérifier l’adresse Web dans la barre d’adresse. Si le site que vous visitez est sur un serveur sécurisé, il doit commencer par « https:// » (« s » pour la sécurité) plutôt que l’habituel «http://». Recherchez également une icône de cadenas dans la barre d’état du navigateur.

Soyez prudents avec vos emails et données personnelles
Ne communiquez jamais vos mots de passe à qui que ce soit, ne les notez pas sur un papier ou dans votre téléphone portable ou sur votre ordinateur. Evitez d’utiliser le même mot de passe pour tous vos comptes en ligne. N’ouvrez pas ou ne répondre à des e-mails de spam : cela confirmerait à l’expéditeur qu’ils ont bien atteint une adresse existante. Utilisez votre bon sens lors de la lecture d’emails. Si quelque chose semble peu plausible ou trop beau pour être vrai, c’est certainement faux.

Vérifiez souvent vos comptes bancaires
Connectez-vous régulièrement à vos comptes en ligne et vérifiez vos relevés. Si vous constatez des transactions suspectes, signalez-les à votre banque ou à la société qui gère votre carte de crédit. Et n’attendez pas avant de signaler ces bizarreries car les spécialistes du fishing sont malins et rapides.Protégez votre ordinateur 

Certains courriels de phishing ou de spam peuvent contenir d’autres logiciels qui peuvent enregistrer des informations sur vos activités sur Internet (logiciels espions) ou ouvrir une «porte dérobée» pour permettre à des pirates d’accéder à votre ordinateur (ce que l’on appelle un cheval de Troie). Installez tout d’abord un logiciel anti-virus. Et si vous voulez que vos connexions Internet puissent être sûres et anonymes, choisissez un VPN. Un service de VPN crypte vos connexions Internet et garde secret les sites que vous avez visités et les informations que vous avez laissé sur ces sites. Vous protégez ainsi toutes vos activités sur Internet avec un tunnel VPN virtuel sécurisé, qui inclue un cryptage militaire extrêmement fort. Vous garantissez que vos données confidentielles le reste.

 

Articles relatifs:

Offre Spéciale été

2 ans d'abonnement Le VPN pour €69,60!

Commentaires (2)

  • Lou_Ji

    Bonjour,
    c’est tout à fait intéressant à quoi il faut faire attention pour ne pas se faire avoir. Je viens juste de lire un article dont le contenu est semblable à celui-ci ou bien à la base, mais se concentre plutôt sur le smishing…. : http://blog.tellows.fr/2012/12/le-%C2%ABsmishing%C2%BB-une-nouvelle-vague-darnaques-par-sms/

    C’est incroyable contre combien de trucs il faut se protéger!!
    Merci en tout cas pour ce résumé!!

  • Erneste

    Les arnaques et spams téléphoniques c’est une vraie calamité en ce moment! Ce monde est de plus en plus dangereux.

Laisser une répone