La Chine compte de 50 000 et 75 000 cybercenseurs

La Chine compte de 50 000 et 75 000 cybercenseurs

Pour comprendre le système de censure chinois, Gary King, un professeur de sciences politiques à l’université de Harvard a rusé pour s’immiscer de l’intérieur. Selon le site Technology Review, ce professeur et deux collègues ont créé un faux site de socialisation chinois afin de comprendre le fonctionnement de la censure dans ce pays.

On découvre ainsi que la censure électronique chinoise repose non pas sur un système centralisé, mais plutôt de façon surprenante sur un marché capitaliste très dynamique : les entreprises s’y font réellement concurrence pour offrir la meilleure technologie et les meilleurs outils de suppression de contenu. Il n’y a actuellement pas de guide de la censure rédigé par le gouvernement chinois, qui expliquerait les termes interdits comme Tibet ou Tiananmen. Ce sont les entreprises elles-mêmes qui mettent en place leurs propres guides, afin de ne pas tomber sous le coup de la répression gouvernementale, qui peut conduire à la fermeture d’un site.

Le kit qui a été fourni aux chercheurs afin de gérer leur site disposait ainsi d’outils sophistiqués capables d’automatiser la censure en ligne. Les nouveaux messages du site pouvaient même être filtrés en fonction de mots clés en amont d’un contrôle manuel. Ils pouvaient être gérés spécifiquement selon leur longueur ou la position où ils apparaissaient sur le site. Ce logiciel permet également de stopper la publication de posts afin que quelqu’un puisse le relire avant de le valider ou non. Il permet également qu’une personne spécifique puise aussi être ciblée par une censure plus poussée, selon son adresse IP ou sa e-réputation, a expliqué Gary King.

D’après ce dernier, une entreprise doit embaucher deux à trois censeurs par tranche de 50 000 internautes pour satisfaire le gouvernement chinois. Il estime qu’il existe en Chine entre 50 000 et 75 000 personnes employées à censurer les sites internet.

Reuters a également récemment publié une information consacrée aux censeurs du réseau social chinois Weibo. Le logiciel utilisé par Weibo scannerait tous les posts du réseau social avant publication. Seule une fraction considérée comme sensible doit être relue par un censeur, qui décidera de valider ou non le post. En 24 heures, les censeurs traitent donc environ trois millions de posts.

Pour éviter toute censure sur Internet, optez pour les services d’un VPN qui vous permettent de choisir votre pays de connexion. Que vous viviez en Chine ou ailleurs, vous pouvez choisir de domicilier votre connexion dans l’un des 20 pays où l’accès n’est pas restreint. Vous pourrez ainsi accéder dans l’anonymat aux sites de votre choix, débloquer des sites, sans subir la censure ni les représailles qu’elle peut impliquer. Optez dès aujourd’hui pour Le VPN et profitez de sa nouvelle offre Le VPN Premium, pour surfer en toute sécurité.

Articles relatifs:

Offre Spéciale Printemps

2 ans d'abonnement Le VPN pour €69,60!