Telegram, Blocage, Russie, Résistance, la suite des événements

Telegram, Blocage, Russie, Résistance, la suite des événements

Il y a quelques jours nous vous parlions de la menace qu’avaient fait la Russie de bloquer la messagerie Telegram sur son sol, si l’entreprise ne lui fournissait pas les clés cryptographiques nécessaires, pour que le gouvernement puisse lire, en toute liberté, ces messages chiffrés. Telegram avait alors refusé de divulguer ses algorithmes de chiffrement, et aujourd’hui vous voulions donc vous informer des derniers développements de cette affaire.

Quoi de neuf pour Telegram ?

Depuis le début de la semaine, le Roskomnadzor, le service fédéral de supervision des communications, a mis en œuvre de larges mesures devant mener au blocage de Telegram. Ainsi, suite à la décision de la justice russe, l’organisme a bloqué 20 millions d’adresses IP, mais tout ne se passe pas apparemment comme cela le devrait.

Telegram est toujours accessible en Russie, même si la messagerie souffre de quelques perturbations, mais beaucoup d’autres sites sont eux aussi perturbés, voir indisponibles ! Cela s’explique par le fait que beaucoup d’adresses ayant été bloquées sont celles de serveurs mutualisés. C’est-à-dire, qu’en plus de certains services de Telegram, ces serveurs hébergent des sites ou des morceaux de sites n’ayant aucun lien avec la messagerie mise en cause. Ainsi certains site web comme celui du musée du Kremlin, ou celui de Volvo ne sont plus fonctionnels, et des services comme le Xbox Live ou le Playstation network plus accessibles. La messagerie Viber, semble, elle aussi fortement perturbée, et même indisponible pour certains résidents russes.

Si le Roskomnadzor affirme que Telegram est pour le moment bloqué pour environ 30% de la population, Pavel Dourov, le cofondateur de la messagerie, affirmait dans le même temps que le service restait accessible. Pour résumer les faits, le gouvernement russe veut bloquer Telegram, mais n’y arrive pour le moment pas, et de très nombreux autres sites et services sont eux par contre extrêmement perturbés.

Organisation d’une résistance

Suite à tout cela, Agora, l’organisation de défense des droits de l’Homme en Russie a annoncé qu’elle allait exposer cette affaire aux autorités judiciaires russes, et à la Cour européenne des droits de l’Homme. Et M. Dourov a quant à lui appelé les citoyens à mener une résistance active contre cette ingérence du gouvernement. Nombre des utilisateurs de Telegram, ou même d’autres services qui se retrouvent bloqués sur le territoire de la Grande Russie, utilisent des services Vpn, que cela soit en signe de protestation, ou juste pour pouvoir continuer de jouir des services qu’ils ont l’habitude d’utiliser.

Le VPN entre en résistance

Si Le VPN choisit aujourd’hui de vous tenir informé de cette affaire, c’est bien entendu dans un premier temps parce que cela est une nouvelle capitale dans le monde des services numériques, mais aussi parce Le VPN est toujours l’un des Vpn accessibles en Russie. A ce titre, et pour conforter nos valeurs et nos idées, nous avons décidé de rentrer nous aussi dans la résistance numérique appelée par Dourov, pour faire front. A ce titre nous avons déjà offert nombre d’abonnements Le VPN aux administrateurs des chaines de Telegram en Russie, et continuerons de mener les actions qui seront nécessaires pour que le peuple russe puisse continuer d’utiliser les services auxquels il a toujours eu accès.

Nous vous tiendrons bien entendu au fait des suites de ce blocage si cela s’avère nécessaire dans le futur. En attendant, nous vous rappelons que vous pouvez souscrire à l’un de nos abonnements ici, afin de profiter de nos 114 serveurs. Le VPN est un moyen efficace de se protéger de la censure que vous pourriez rencontrer dans votre pays, et nous mettrons tout en œuvre pour que cela demeure ainsi.

Articles relatifs:

Offre Spéciale Printemps

2 ans d'abonnement Le VPN pour €69,60!