Auditions des GAFA : Alt-Tech et VPN sont la seule option

Auditions des GAFA : Alt-Tech et VPN sont la seule option

Après quasiment un an de préparation, trois PDG des géants technologiques internationaux ont été assignés à comparaître dans le cadre des auditions des GAFA — aussi appelés Big Tech — par le Congrès américain. Pendant plusieurs heures, ils ont répondu aux questions des sénateurs et des membres du Congrès au sujet de leurs plateformes.

Si personne ne s’attend à des changements importants dans le paysage numérique, il y a certaines choses dont les internautes doivent être conscients :

  1. Les GAFA collectent vos données
  2. Votre liberté d’expression pourrait être limitée
  3. La monétisation reste de mise

Cela signifie que, collectivement, nous devrions, en tant qu’utilisateurs, commencer à rechercher des moyens d’élargir notre consommation et nos options. En se focalisant trop sur Google, Facebook et Twitter, les utilisateurs ont créé ce qui peut être considéré comme un « monopole de l’information », au sein duquel ces entreprises peuvent désormais détourner l’information comme elles l’entendent.

Et, si certains applaudissent cette évolution des géants de la technologie, car elle va à l’encontre de ce qu’ils considèrent comme « la mauvaise politique », c’est désormais de cette manière que fonctionne le pouvoir. Avec de tels instruments en main, ce n’est qu’une question de temps avant que des minorités ne soient discriminées pour des raisons de profit.

C’est pour cela que les utilisateurs doivent non seulement protéger leurs données avec un VPN de qualité comme Le VPN, mais aussi envisager de passer à des plateformes alternatives comme BitChute et Telegram. Cela ne veut pas dire qu’il faut fermer son compte Facebook, mais plutôt faire en sorte de toujours l’utiliser avec un VPN.

Si vous savez ce que permet de dissimuler un VPN, vous saurez également qu’il est ainsi possible d’accéder à des applications et des plateformes du monde entier, dont beaucoup sont inatteignables par les censeurs et les collecteurs de données.

Que se passe-t-il ?

Auditions des GAFA : Alt-Tech et VPN sont la seule option. | Le VPN

Bien que les GAFA aient eu tendance à recueillir des données et à détourner des informations tout au long de la dernière décennie, la véritable offensive a eu lieu après les élections présidentielles américaines de 2016. Il fut constaté que la campagne de Trump utilisait de façon intensive les réseaux sociaux et qu’il n’y avait pas d’outils pour freiner cela.

Bien souvent, cela a permis de diffuser des « fake news » et des informations trompeuses, mais a également contribué à la communication de nouvelles authentiques. Et comme il n’y avait pas d’informations similaires qui émanaient des grands médias, de nombreux électeurs ont fait davantage confiance aux sources proposées sur Internet.

C’est pourquoi Twitter, Facebook et Google ont cherché à faire disparaître ces faux sites d’actualité, jetant ainsi le bébé avec l’eau du bain, comme le dit le proverbe.

La plupart des utilisateurs ont remarqué que certains tweets et messages ont été soit limités, soit publiés avec un avertissement sous le tweet qui mène vers une explication.

À bien des égards, le Congrès estime que cela enfreint la section 230 du titre 47 du Code des États-Unis, qui stipule que les plateformes ne sont pas des éditeurs. Les géants de la technologie se sont servis de cela pour éviter des poursuites liées au comportement criminel de certains de leurs utilisateurs.

Les entreprises sous pression

Cette tendance résulte en fait de la responsabilité des utilisateurs que nous sommes. Tout le monde cherche à se sentir bien dans sa peau et à ne pas être menacé par ce que l’on voit en ligne. Nous n’aimons pas la violence, les agressions verbales, la discrimination et tout autre type de conflit.

C’est pourquoi nous encourageons les entreprises à supprimer du Net les choses que nous ne désirons pas voir.

C’est acceptable jusqu’à un certain point, et la plupart des gens savent faire la différence entre un comportement inapproprié et des opinions dissidentes. Mais certains ne sont pas capables de le faire, et ces personnes considèrent tout type d’opinion contradictoire comme une attaque directe contre elles ou contre leur identité, et demandent fréquemment aux entreprises de censurer ces opinions divergentes.

Ce genre de comportement et les réponses apportées par les sociétés ont été qualifiés de « tyrannies de la minorité hurlante », car ces quelques extrémistes prétendent parler au nom de tous, mais ce n’est pas le cas.

Opter pour les « Alt-Tech »

Les solutions technologiques alternatives, ou Alt-Tech, ont mauvaise réputation dans les médias grand public, car tous veulent avoir un contrôle total sur ce que vous entendez et ce que vous voyez. Mais si les auditions des GAFA par le Congrès nous ont appris quelque chose à ce sujet, c’est que ce que vous obtenez dans les médias grand public n’est pas obligatoirement la vérité.

Dans l’idéal, vous devriez disposer de plusieurs sources d’information et être en mesure de comparer ce que tout le monde dit sur tous les sujets qui vous intéressent. Vous pouvez ainsi utiliser des plateformes Torrent qui permettent des connexions VPN P2P (peer-to-peer).

Par ailleurs, les messageries telles que Telegram sont généralement chiffrées en P2P et ne sont pas nécessairement visibles par les personnes avec qui vous ne voulez pas partager. Son utilisation pourrait être plus sûre que celle de Facebook Messenger et Instagram, qui sont en fait la même plateforme.

Utilisez toujours un VPN

Un VPN est bien plus qu’un simple moyen de masquer votre adresse IP privée. En vous retranchant derrière un serveur chiffré, vous empêcherez quiconque de collecter vos données et de surveiller votre comportement en ligne.

Comme nous l’avons appris lors des auditions des GAFA par le Congrès, il y a de fortes chances que ces entreprises enregistrent vos comportements et limitent l’accès à ceux qui verront vos tweets, vos messages Facebook ou vos vidéos YouTube.

Mais si vous utilisez un compte anonyme et que vous vous connectez par le biais d’un VPN, les effets ne seront pas aussi graves. Il semblerait que seuls certains pays soient surveillés et soumis à des restrictions sévères, tandis que d’autres se situent quelque peu sous le radar.

Conclusion

Bien que les auditions des GAFA par le Congrès aient permis à certains de découvrir des informations inquiétantes, cela n’est pas une nouveauté ou une surprise pour les experts de la sécurité en ligne. Il est courant que ceux qui possèdent un certain pouvoir tentent d’en faire mauvais usage à un moment ou un autre.

C’est pourquoi nous devons tous renforcer notre cybersécurité en utilisant un fournisseur de VPN de qualité comme Le VPN, mais aussi en respectant les règles de cyberhygiène et l’anonymat sur les réseaux sociaux. Cela nous permettra de surfer sur Internet sans restriction ni crainte.

Et parallèlement, nous devons être constamment à la recherche de technologies alternatives à utiliser.

Abonnez-vous aujourd'hui!

Acheter Le VPN à partir de €4,95 par mois avec la garantie Satisfait ou Remboursé pendant 7 jours et profiter d'Internet selon vos règles!

PAS DE JOURNAL

SERVEURS DANS 120 PAYS

P2P autorisé

Facile à utiliser

Garantie de 7 Jours

Assistance amicale

Bitcoin accepté

Vitesse de l'éclair

Article rédigé par Vuk Mujović (traduit de l'anglais) @vukmujovic

Vuk Mujović

Vuk Mujović est le fondateur de MacTíre Consulting, un analyste, expert en gestion de données, et un écrivain de longue date sur tout ce qui concerne les affaires et la technologie. Il est l'auteur de blogs, d'articles et d'articles d'opinion visant à aider les entreprises et les particuliers à se développer sans compromettre leur sécurité. Vuk est un auteur invité régulier du blog Le VPN depuis janvier 2018, où il donne son avis d'expert sur les sujets liés à la cybersécurité, la vie privée, la liberté en ligne et la protection des données personnelles. Il partage également souvent ses conseils et ses meilleures pratiques en matière de sécurité sur Internet et de sécurité numérique des particuliers et des petites entreprises, y compris certaines manières différentes d'utiliser un VPN.

Laisser une répone