Après Twitter, la Turquie bloque YouTube

Après Twitter, la Turquie bloque YouTube

Le gouvernement turc a ordonné le 27 mars le blocage de la plate-forme YouTube. Cela s’est produit juste une semaine après avoir interdit l’utilisation de Twitter, suite à la diffusion d’enregistrements pirates qui mettent en cause le régime. Et cette décision a eu lieu juste avant des élections municipales le weekend du 29 mars qui sont cruciales pour le premier ministre Erdogan.

La décision concernant YouTube a été communiquée aux serveurs d’Internet ainsi qu’aux opérateurs GSM turcs, a indiqué le journal « Hürriyet ». Le message suivant apparaît lorsque les internautes essaient d’accéder à la plate-forme : « L’accès a été bloqué par l’Autorité turque des télécommunications (TIB) ».

Le 20 mars, l’interdiction de YouTube était liée à l’enregistrement d’une conversation dans laquelle quatre hauts responsables turcs, dont le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu et le chef des services de renseignement Hakan Fidan, échangent sur l’hypothèse d’une opération militaire en Syrie.

Certes, l’authenticité de cette discussion et les conditions dans lequel elle a pu être  son enregistrée n’ont pas été établies. Le ministère turc des Affaires étrangères a réagi en disant que cet enregistrement a été « manipulé », dénonçant une « attaque haineuse » à la sécurité nationale de la Turquie.
Depuis le mois de février, ce sont des dizaines d’enregistrements de conversations téléphoniques piratées et diffusées en ligne qui mettent en cause le premier ministre Mr Erdogan et son entourage dans un énorme scandale de corruption.
C’est ce qui a amené le gouvernement turc à bloquer il y a une semaine Twitter, ce qui a engendré des critiques dans le monde entier. Un tribunal d’Ankara a ordonné mercredi la suspension de la mesure concernant Twitter, mais celle-ci reste en vigueur, car la TIB dispose de trente jours pour s’y conformer.

« Beaucoup de Turcs ont encore accès à Youtube, parce qu’ils utilisaient déjà un VPN pour contrer la censure de Twitter », postait jeudi 27 mars un journaliste d’Istanbul sur… Twitter.

L’utilisation d’un VPN est le moyen sûr et efficace pour contrer la censure. Avez Le VPN, vous pouvez choisir de domicilier votre connexion dans l’un des 50 pays où l’accès n’est ni filtré, ni restreint. Vous pouvez ainsi accéder de manière anonyme aux sites de votre choix, notamment aux sites bloqués dans votre pays, sans que quiconque puisse suivre vos mouvements sur Internet. Optez dès aujourd’hui pour Le VPN et profitez de son offre Le VPN Premium, pour surfer en toute sécurité.

Articles relatifs:

Offre Spéciale Printemps

2 ans d'abonnement Le VPN pour €69,60!