Partage de fichiers en P2P : nous avons tous besoin d’un ami

Partage de fichiers en P2P : nous avons tous besoin d’un ami

Le partage de fichiers en P2P, abréviation de « peer-to-peer » en anglais ou « pair à pair » en français, présente de nombreux avantages indéniables. Du monde académique en passant par celui des affaires, le P2P peut être un moyen sûr et fiable de diffuser vos contenus à travers le monde sans avoir recours à une plateforme dédiée.

Le partage de pair à pair est une technologie utile et ingénieuse, et elle le demeurera probablement encore longtemps sous une forme ou une autre, mais il faut tenir compte de deux problèmes principaux pour tous les utilisateurs, quelles que soient leurs finalités. Le premier et le plus important est celui des gouvernements, dont la plupart ne sont pas friands du partage de fichiers en P2P.

Le deuxième élément est la sécurité. Que ce soit lors de l’utilisation directe d’un lien P2P ou via torrent, votre adresse IP reste visible pour tous les autres utilisateurs partageant le même fichier. Dans le cadre d’échanges privés avec des tiers, vous pensez peut-être que ce n’est pas un problème, mais ce n’est malheureusement pas le cas.

Cependant, les meilleurs fournisseurs de VPN, tels que Le VPN, peuvent à la fois masquer votre adresse IP par celle de leurs serveurs et vous fournir un chiffrement de qualité militaire pour protéger votre appareil lorsque vous partagez.

Qu’est-ce qu’un réseau peer-to-peer ?

Une connexion P2P est une technologie assez simple, mais qui offre un potentiel et une portée incroyables. Il ne s’agit pas vraiment d’une invention, mais plutôt d’une découverte, car les premiers informaticiens ont remarqué que les serveurs pouvaient aussi bien envoyer des données qu’en recevoir. Cela a permis à chaque appareil du réseau de devenir à la fois un client et un serveur.

Techniquement parlant, un réseau P2P est antérieur à internet, comme le système ARPANET qui possédaient des nœuds, mais sans aucun routage en fonction du contexte ou du contenu.

Les premiers réseaux P2P modernes sont apparus à la fin des années 90. Napster fut ainsi le premier système de partage de fichiers, largement déployé à travers le monde.

Bien que les systèmes et les protocoles changent et évoluent au fil des ans, l’idée de base des réseaux de pair à pair reste la même. Chaque utilisateur envoie et reçoit des informations depuis une ou plusieurs sources.

Les solutions permettant un partage plus rapide et plus fiable peuvent être très techniques et dépendre fortement du lien entre le réseau internet et le logiciel. Pour obtenir un bon logiciel, il faut imaginer et exécuter un ensemble très complexe de commandes.

Le point positif est que pour exploiter pleinement ce système, quelle que soit la plateforme, il suffit simplement de disposer d’une connexion internet, de préférence via un proxy, ou encore mieux, via un VPN.

Partage de fichiers en P2P : nous avons tous besoin d'un ami. | Le VPN

La technologie derrière le partage de fichiers P2P

Bien que la technologie de pair à pair soit assez simple, pour partager des fichiers et des données spécifiques, il faut une plateforme stable qui soit commune à toutes les parties, ainsi qu’un système de nomenclature pour que chacun sache comment les fichiers sont identifiés.

Lorsqu’il s’agit de P2P, il faut distinguer trois types de réseaux en fonction de leur structure. Le choix par un utilisateur d’un réseau structuré, non structuré, ou d’une combinaison des deux, dépendra de ses besoins, ainsi que de son accessibilité.

Enfin, la technologie utilisée dépendra du type de fichiers partagés et de l’existence d’une plateforme dédiée, ou peut-être d’une source principale de contenu.

Réseaux structurés

Sur internet, contrairement à la plupart des autres domaines, un excès de rangement n’est pas viable lorsqu’il s’agit de créer de grands systèmes. Bien que les bandes passantes actuelles sont capables de soutenir un réseau de nœuds P2P relativement important, elles restent faibles par rapport à leurs homologues non structurés.

Un réseau P2P structuré est placé de façon hiérarchisée à l’aide d’une table de hachage distribuée, ou DHT.

Ce type de réseau est particulièrement adapté pour les universités ou les grandes organisations où la plupart des périphériques utilisateurs sont constamment connectés. De cette façon, il est facile de trouver toutes les données dont vous avez besoin sur le réseau et de les télécharger rapidement et efficacement. De plus, le système lui-même ne souffrira pas de la présence d’un grand nombre de dispositifs qui entrent et sortent du système, aussi appelé taux d’attrition.

Réseaux non structurés

Les réseaux non structurés sont beaucoup plus courants, les protocoles P2P anciens et actuels les utilisent pour regrouper leurs utilisateurs. Des protocoles comme Gnutella et Kazaa ont été parmi les premiers à utiliser ces systèmes de façon officielle.

Les réseaux non structurés n’ont pas de hiérarchie, mais chaque ordinateur se connecte à ses pairs les plus proches qui disposent des données dont ils ont besoin en inondant les réseaux avec une requête et en se connectant uniquement à ceux qui répondent.

L’inconvénient majeur de ce type de système de partage de fichiers P2P est le manque d’efficacité du système de recherche de données, mais cela le rend aussi relativement fiable et anonyme.

Réseaux hybrides ou mixtes

Comme son nom l’indique, un réseau hybride est une combinaison de réseaux structurés et non structurés qui partagent tous les mêmes données et la même terminologie. Ces réseaux ont trouvé un compromis entre les deux modèles afin d’en tirer un maximum d’avantages.

Dans la plupart des cas, un réseau P2P hybride fonctionnera en grappes (ou clusters), où chaque grappe régionale est dépourvue de structure mais dispose d’un numéro DHT commun.

En général, ce modèle fonctionne de façon optimale pour tous les types de données, car il prend en charge à la fois un grand nombre d’utilisateurs et un ensemble de fonctions de recherche et de flux.

Torrent

Bien que la plupart des gens imaginent le contraire, le nom torrent, qui fait allusion à un flux rapide, provient du système de partage de fichiers peer-to-peer BitTorrent et non l’inverse.

Un torrent est une solution brillante pour rechercher et distribuer efficacement des fichiers en P2P. Le fichier torrent possède un répertoire complet sur les données qu’il partage et se connecte au client torrent afin de les associer aux autres utilisateurs en ligne.

De cette façon, tous les utilisateurs qui utilisent le fichier torrent partagent et téléchargent simultanément le fichier, les valeurs de hachage cryptographiques étant utilisées pour vérifier l’intégrité du fichier. Enfin, si vous utilisez un bon VPN pour torrent, votre IP sera masquée aux yeux des autres utilisateurs, mais vous n’aurez aucun problème de vitesse de téléchargement ou d’envoi.

Comme la taille du torrent est relativement petite, un utilisateur peut détenir l’équivalent d’une bibliothèque complète de l’INA sur quelque chose d’équivalent à une disquette, qui, ironiquement, est devenue obsolète au moment même où ce type de partage a fait parler de lui.

Pourquoi utiliser un VPN pour le partage de fichiers

Il existe plusieurs raisons qui justifient l’utilisation d’un VPN d’une façon générale, mais lorsqu’il s’agit de partage de fichiers en P2P, celles-ci deviennent encore plus importantes.

Heureusement, l’utilisation d’un fournisseur de VPN payant permet de supprimer tous les inconvénients inhérents au P2P, créant ainsi une expérience encore plus intéressante pour tous. Des sociétés comme Le VPN utilisent l’algorithme de chiffrement AES-256, qui est constamment mis à jour et quasiment impossible à briser.

Protection accrue

Avant tout, nous devons constamment nous efforcer de maintenir notre adresse IP aussi confidentielle que possible car cela nous protège contre les hackers et les différents types d’attaques. Cela devient assez difficile lorsque vous utilisez torrent, ou tout autre type de connexion P2P car votre adresse IP sera diffusée sur le réseau.

De plus, comme les fichiers partagés peuvent dissimuler un mouchard ou un autre type de logiciel espion, vous pourriez faire l’objet d’une attaque directe si vous n’êtes pas certain de l’expéditeur, ou si un autre utilisateur se fait passer pour l’expéditeur. Ceci est assez fréquent sur les réseaux peer-to-peer, en particulier ceux non structurés.

Les gouvernements et le P2P

Le deuxième point concerne la législation. Il n’y a qu’une seule chose que les gouvernements détestent plus que les VPN, c’est le partage de fichiers et les communications non surveillés. Dans le cas des gouvernements soucieux de la protection des personnes, il s’agit surtout d’une question de sécurité. Mais pour les autres, qui ne portent pas une attention particulière aux libertés individuelles, il s’agit avant tout d’attaques politiques, même lorsque les dossiers partagés ne concernent en rien le domaine politique.

Si vous pensez que cela ne vous concerne pas parce que vous vivez en France, le pays des droits l’Homme, sachez qu’un habitant du Nord a été condamné en février dernier à 1 800 euros d’amende et 2 mois de prison avec sursis pour avoir utilisé un logiciel de peer-to-peer.

Sans utiliser un VPN, votre appareil sera visible pour tous les membres du réseau. Dans certains pays, vous pouvez être emprisonné simplement car vous possédez l’un de ces logiciels P2P, et dans d’autres vous pouvez être poursuivi parce que quelqu’un sur le réseau possédait des contenus piratés sur son appareil.

Droits d’auteur et licences

Bien que dans la plupart des pays démocratiques, il n’est pas illégal en soi d’utiliser des systèmes de partage de fichiers P2P, les droits d’auteur et les licences sont en revanche pris très au sérieux, et la plupart des jugements, dont le cas cité précédemment, sont dus à ce type d’infraction.

Regarder un film piraté n’est peut-être pas un crime, mais le fait de le partager l’est. Et, si vous utilisez un fichier torrent, vous pourriez être poursuivi pour cela.

Comme vous le savez sans doute, la plupart des pays développés sont sous l’influence de grandes sociétés, et des groupes comme Disney, Sony, Fox ou Pathé n’apprécient pas que vous partagiez un film que vous avez acheté avec vos amis, car ils sont convaincus que cela leur fait perdre de l’argent.

Risques liés au partage de fichiers en P2P

La liberté offerte par les réseaux de pair à pair est aussi la raison principale de tous les risques qui en découlent. Même si vous ne voulez partager des fichiers qu’avec des personnes de confiance, rien ne vous garantit qu’ils sont les seuls membres présents sur le réseau et que vos dossiers partagés ne seront pas vus par quelqu’un qui se fait passer pour eux.

De plus, il est difficile de faire confiance aux fichiers que vous téléchargez en termes de sécurité. Des virus et des logiciels malveillants peuvent être répertoriés en tant que programmes libres ou musique indépendante. Vous devez être extrêmement prudent quand vous téléchargez des contenus sur le réseau et quand vous ouvrez ces fichiers téléchargés.

Enfin, il y a toujours la question de savoir si les fichiers que vous téléchargez sont légaux. Il faut faire preuve d’une certaine prudence pour utiliser un système de partage de fichiers P2P en toute sécurité, et le simple fait d’utiliser un VPN ne vous protégera pas si vous stockez et ouvrez tout ce que vous téléchargez.

Ce qu’un bon VPN vous apportera, c’est du temps et des ressources pour parcourir en toute sécurité les fichiers que vous avez téléchargés. Si vous utilisez Le VPN, toute personne essayant de vous suivre via votre adresse IP sera bloquée par le serveur, et aucune équipe des forces spéciales de la police ne forcera votre porte lorsque vous fouillerez parmi vos fichiers pour savoir lesquels sont sécurisés et lesquels sont malveillants.

Affichage de votre adresse IP

Lorsque vous êtes connecté à un réseau peer-to-peer, vous affichez toujours votre adresse IP. S’il s’agit d’une grande plateforme ou d’un torrent, des centaines de personnes à travers le monde peuvent voir explicitement cette adresse.

Dans tous les cas, il est préférable d’utiliser un proxy pour torrent, ou mieux encore un VPN payant afin de masquer votre adresse et ainsi vous protéger.

Origine inconnue

Vérifiez toujours d’où viennent vos fichiers, qui est le créateur du torrent et quels sont les protocoles de la plateforme de partage. Si vous ne pouvez pas le faire, utilisez un antivirus et contrôlez si le contenu téléchargé est sûr.

Si vous ne faites pas confiance à la source et que ce que vous avez téléchargé vous semble louche, supprimez tout de suite le fichier. Mieux vaut prévenir que guérir.

Logiciels espions et malveillants

Il est tout à fait possible de télécharger des logiciels malveillants via un réseau P2P, et ce système est souvent utilisé pour tenter de contourner les dispositifs de sécurité des VPN et des pares-feux.

Techniquement, en permettant le téléchargement de logiciels malveillants, vous donnez toutes les autorisations nécessaires pour modifier votre système. Dans ce cas, aucune de vos protections ne se rendra compte qu’il s’agit d’un logiciel malveillant, mais elles y verront plutôt une application légitime que vous avez téléchargée.

Partage illégitime de fichiers

Il faut faire une distinction entre le partage de fichiers illégaux et illégitimes. Selon votre région et votre pays, différents types de partage de fichiers peuvent être illégaux, même si la plupart sont sans danger.

Techniquement parlant, si vous envoyez une chanson via un message vocal sur WhatsApp ou Viber, cela équivaut à un envoi illégal de matériel protégé par des droits d’auteur, même s’il n’y a rien de dangereux dans ce cas. Cela peut arriver si vous enregistrez un concert sur votre téléphone et l’envoyez à vos amis.

Mais, quelles que soient vos opinions, le partage de certains types de fichiers ne devrait jamais être accepté par la communauté. Si vous repérez des contenus qui comportent une forme explicite d’abus de personnes, en particulier de mineurs, à des fins lucratives ou non, vous devez les signaler immédiatement.

Certains peuvent considérer cela comme un terrain glissant, mais si nous devons défendre le partage libre de fichiers dans le monde entier, il faut aussi fixer des lignes directrices morales claires quant aux contenus partagés.

Le téléchargement illégal tue les artistes

Un argument est souvent avancé pour extrapoler le partage illégitime de fichiers et les lois sur le droit d’auteur, les grands créateurs de contenu cherchant généralement à assimiler le partage de leurs produits à du vol et donc à une infraction pénale.

Bien que le partage d’un film protégé par le droit d’auteur puisse violer certaines lois, il existe de nombreux arguments qui confirment que cela n’est pas si désastreux. La plupart des entreprises ne réalisent en fait pas que le partage illégal débouche au final sur de la publicité et même sur des ventes supplémentaires.

Il est bien connu que vous devez acheter tout jeu, film ou chanson que vous avez téléchargé illégalement et que vous appréciez. De cette façon, vous soutiendrez les développeurs honnêtes et dévoués, en les aidant à produire davantage de contenus de qualité.

Programmes de partage de fichiers

Il est difficile de dresser une liste correcte des programmes de partage de fichiers P2P, car cela dépendra de la façon dont vous les utilisez, mais il y en a quelques-uns qui méritent d’être mentionnés dans tous les cas. Certains d’entre eux figurent sur cette liste en raison de leur ancienneté et de leur utilité, ainsi que de leur conception.

Malheureusement, certains des services comme Napster et Kazaaa ont cessé d’être uniquement des clients de partage peer-to-peer et sont devenus des services d’abonnement musicaux et vidéo, fonctionnant toujours sur un modèle de réseau P2P. D’autres, comme LimeWire, ont été purement et simplement abandonnées.

Si vous utilisez Le VPN, vous disposerez d’une connexion sécurisée à toutes ces plateformes et pourrez ainsi profiter de l’ensemble de leurs services.

uTorrent

Très léger et très rapide, uTorrent (techniquement μTorrent, prononcé « Me-Torrent ») est l’un des services les plus populaires au monde, avec plus de 150 millions d’utilisateurs dont plus d’un million toujours en ligne.

BitTorrent

BitTorrent est le créateur de l’extension torrent et l’une des premières entreprises à s’être lancée dans la création de systèmes de partage de fichiers P2P. Comme le programme était quelque peu « tombé en disgrâce », de nombreuses personnes le considère comme un nouveau venu, alors qu’il s’agit en fait de la plus grande plateforme au monde et de la plus ancienne sur cette liste.

BitComet

Ce logiciel est sorti en 2003, mais la phase de développement a duré bien longtemps, avec la sortie d’une version stable en 2019 seulement.

Bien qu’il soit développé en Chine, il possède un certain nombre de protocoles de sécurité, et il est donc bien adapté aux alphabets chinois, coréen et japonais.

eMule

Développé en 2002 par Hendrik Breitkreuz, également connu sous le nom de Merkur (Mercure), eMule est un système client structuré qui fonctionne sous licence GNU GPLv2.

Bien qu’il ne soit pas aussi populaire que les autres clients, eMule est beaucoup plus sûr et sa modération est beaucoup plus efficace.

Vuze

Aussi connu sous le nom d’Azureus, ce client a été créé en 2003 et il est rapidement devenu l’une des plateformes les plus appréciées en raison de son côté intuitif et de sa conception plutôt élégante pour l’époque.

Azureus Vuze est le seul client torrent qui possède un système I2P fournissant un anonymat de base à ses utilisateurs. La sécurité que cela procure est discutable, et vous devrez tout de même utiliser un VPN, mais cela peut inspirer un certain degré de confiance.

Conclusion

Il ne fait aucun doute que le partage de fichiers P2P est un outil formidable à posséder et à utiliser. Toutefois, comme pour tous les outils, une certaine prudence est de mise. Vous devez faire preuve de vigilance lors du partage et du téléchargement de contenus si vous ne voulez pas être pénalisé par un gouvernement trop zélé ou par une poursuite de la part d’une société agressive.

La meilleure façon de vous protéger est d’utiliser un VPN, et si vous faites appel à un fournisseur de VPN de qualité comme Le VPN, vous pourrez profiter d’une vitesse de téléchargement optimale pour accéder à tous les documents et applications dont vous avez besoin.

Abonnez-vous aujourd'hui!

Acheter Le VPN à partir de €4,95 par mois avec la garantie Satisfait ou Remboursé pendant 7 jours et profiter d'Internet selon vos règles!

PAS DE JOURNAL

SERVEURS DANS 120 PAYS

P2P autorisé

Facile à utiliser

Garantie de 7 Jours

Assistance amicale

Bitcoin accepté

Vitesse de l'éclair

Laisser une répone