Mouchard de l’ARCEP: Big Brother veut seulement jeter un œil

Mouchard de l’ARCEP: Big Brother veut seulement jeter un œil

Par le passé, nous, les Français, avons appris à nos dépens que pour obtenir un peu de liberté, il faut casser quelques œufs. Et par œufs, nous entendons plutôt le sang de certaines personnes au pouvoir. Mais désormais, l’ARCEP, le gendarme français des télécoms, a trouvé un moyen efficace et souple pour surveiller ses citoyens. Le mouchard de l’ARCEP est un petit élément quasi invisible, prévu par une loi elle aussi passée quelque peu inaperçue. Il permettra de surveiller ce que les internautes français font en ligne.

L’idée selon laquelle un organisme de réglementation gouvernemental désire observer ce que font les internautes n’est pas nouvelle. La plupart des gouvernements à travers le monde ont déjà mis en place ou prévu quelque chose de similaire. Mais cela ne doit pas pour autant signifier qu’il est acceptable que n’importe quelle administration le fasse.

Les personnes qui s’intéressent de près ou de loin à leur cybersécurité, et même à leur sécurité personnelle, doivent accorder la plus haute importance à la protection de leur vie privée. Heureusement, l’utilisation d’un bon VPN permet d’atténuer presque complètement les effets du mouchard de l’ARCEP. Grâce aux fournisseurs comme Le VPN, vous pourrez vous connecter à un serveur distant. Cela masquera à la fois votre adresse IP pour les sites traditionnels que vous visitez, mais aussi pour les sites des gouvernements un peu trop curieux.

Qu’est-ce que l’ARCEP ?

Mouchard de l’ARCEP: Big Brother veut seulement jeter un œil. | Le VPN

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) est une agence gouvernementale indépendante chargée de réguler les communications électroniques et les postes en France.

Un tel organe présente des avantages à plusieurs égards, et la plupart des pays en ont d’ailleurs un équivalent. Mais ces autorités présentent également un certain nombre de problèmes similaires à ceux des autres administrations, à savoir leur lenteur.

Internet évolue beaucoup plus rapidement que n’importe quel organisme de ce type. Pour cette raison, ils optent souvent pour des méthodes autoritaires en vue de maîtriser des problèmes qu’ils pensent venir d’internet. Dans certains pays, cela signifie la censure directe de certains contenus, sites ou services.

En France, cela signifie simplement jeter un œil à ce que vous aimez faire sur votre ordinateur.

Le régulateur va donc obliger les fournisseurs d’accès à internet français comme Bouygues, Orange, Free ou SFR à placer des mouchards dans leurs box. Ces dispositifs surveilleront ce que les utilisateurs regardent sur internet, et plus encore.

La loi oblige l’installation de tels mouchards au cours des années à venir.

Comprendre votre FAI

À moins d’avoir organisé votre propre réseau de serveurs ou de satellites, vous devrez vous connecter à internet par le biais d’un fournisseur d’accès.

Les fournisseurs d’accès à internet (ou FAI) disposent de serveurs et connexions, et ils sont régis par les gouvernements des pays où ils opèrent. La plupart du temps, le FAI n’agit que dans un seul pays et comptera des filiales ou des sociétés sœurs à l’étranger.

Bien qu’aucun fournisseur d’accès à internet ne désire réellement partager des données avec le gouvernement, il est obligé de se conformer aux lois. De plus, la plupart des fournisseurs d’accès à internet aiment collecter des données au sujet de leurs utilisateurs.

Ces données peuvent être employées de différentes manières. Principalement, cela permet de personnaliser les publicités et les offres destinées à leurs utilisateurs, leur faisant ainsi dépenser plus d’argent. Ces données peuvent aussi être vendues à d’autres sociétés ou à des spécialistes du marketing, où elles ont plus de valeur que l’or.

Qu’y a-t-il dans la box de votre FAI ?

La box de votre FAI n’est pas si différente d’un routeur Wi-Fi ou LAN que vous pourriez acheter sur Amazon. Techniquement, son seul rôle est de vous fournir une adresse IP avec laquelle vous vous connectez à internet en utilisant le serveur de votre FAI.

Mais, la plupart du temps, votre box voudra principalement s’emparer du maximum de données possibles et accessoirement vous fournir quelques services supplémentaires. Dans le meilleur des cas, votre FAI voudra que votre nom et votre adresse, qu’il possède déjà, soient reliés aux informations que vous recherchez sur le Web.

Utilisation et erreurs avec votre box

La confiance que vous accordez à quelqu’un peut toujours être utilisée à mauvais escient. Cela vaut pour vos amis les plus proches, mais surtout pour les sociétés privées qui pèsent plusieurs milliards de dollars.

Bien que votre FAI ne soit pas censé utiliser de façon incorrecte les données que vous lui transmettez. Certaines des raisons peuvent être légitimes, d’autres moins.

Désormais, votre FAI est aussi le plus souvent votre fournisseur de chaînes de télévision. Cela signifie qu’il peut connaître les émissions que vous regardez et celles qui ne vous intéressent pas. Ce type d’information leur permet de vous offrir un service plus efficace et de réduire leurs coûts. Dans un monde parfait, cela devrait surtout signifier une diminution de votre facture, même si dans les faits, celle-ci ne fait qu’augmenter.

Et, parfois, les fournisseurs d’accès à internet ne sont pas vraiment honnêtes. Dans certains cas, ces entreprises ont utilisé les données recueillies pour les vendre à des spécialistes du marketing. De plus, il y a aussi la pratique commerciale malsaine de certains opérateurs qui verrouillent des chaînes pour vous faire payer davantage. Cela se produit souvent avec les chaînes de sport.

Suivi des données

Le suivi des données n’est généralement pas une pratique des FAI, mais les gouvernements peuvent quant à eux en tirer des avantages importants. En prenant le pouls d’internet, il est possible de déterminer ce que vous achetez, ce que vous écoutez et même vos opinions politiques.

Avec un outil comme le mouchard de l’ARCEP, les autorités peuvent connaître la localisation de votre adresse IP et concentrer certaines décisions et actions sur votre ville.

En Europe, cela reste relativement rare, car la législation de l’UE est souvent efficace pour prévenir ces abus. Mais, dans des pays comme la Chine, l’Iran ou la Russie, c’est un phénomène relativement courant. En outre, on peut se demander si l’Office européen des brevets (OEB) serait capable de réagir si ce dispositif enfreint les règles en matière de propriété intellectuelle.

Pourquoi l’ARCEP fait-elle cela ?

Nous vivons à l’ère de l’information, dans laquelle disposer de données signifie détenir le pouvoir. De plus, le manque d’information signifie qu’il y a une faille, qui peut être exploitée.

L’autorité française chargée de la régulation d’internet ne veut rien laisser au hasard. Elle sait que de nombreux criminels se sont radicalisés sur internet. En outre, de nombreux crimes sont organisés par le biais des réseaux sociaux et d’autres plateformes.

Dans la mesure où les organismes gouvernementaux sont fondamentalement autoritaires, il ne leur est pas encore venu à l’esprit d’essayer de mener des campagnes de sensibilisation et de garantir le respect de la vie privée des citoyens. Au lieu de cela, la plupart des régulateurs choisissent d’interdire, de censurer ou d’espionner.

Qu’est-ce qu’un mouchard ?

De la même manière qu’un informateur confidentiel dénonce ses complices, le mouchard du FAI vous dénonce lui aussi. Il s’agit d’un petit dispositif pratiquement indétectable intégré au routeur de votre FAI qui surveille vos communications publiques.

Bien que cet appareil ne soit utilisé que pour superviser, il pourrait également avoir accès à certains périphériques de votre réseau. Cela transforme le simple mouchard ennuyeux en un véritable danger pour votre vie privée. Grâce à ces autorisations, le mouchard peut avoir accès à vos documents privés et à vos données confidentielles.

De plus, sans passer par votre routeur, le mouchard peut simplement transférer les données stockées sur les périphériques de votre réseau à l’autorité de régulation. Mais comme il s’agit de la fonction principale du mouchard, cela n’est pas soumis aux mêmes règles que de l’espionnage ou de la mise sur écoute de votre téléphone.

Permettre à des opérateurs externes d’utiliser vos appareils peut engendrer des failles de sécurité qui peuvent entraîner une perte de vos données. Pire encore, dans certains cas, ces informations peuvent être dérobées et partagées. Dans l’idéal, l’autorité de régulation devrait être inviolable, mais c’est rarement le cas.

Les dangers de la visibilité

En règle générale, le Web n’est pas un lieu aussi effrayant que la plupart des gens le prétendent. La majorité des internautes sont parfaitement normaux et n’ont aucune mauvaise intention, ni envers vous ni envers vos données. Cependant, ce dont internet souffre, c’est de la règle des grands nombres.

Même si le pourcentage de hackers, de criminels et de voleurs sur internet est faible, ce nombre s’avère relativement important en raison du nombre élevé d’internautes. Vous devez donc vous protéger. Il existe différents moyens de le faire, les bases incluent un bon VPN, un système d’exploitation à jour et un logiciel antivirus fiable.

L’utilisation d’un VPN payant, tel que Le VPN, efface votre présence sur internet. Vos données seront toujours présentes sur votre ordinateur et vous pourrez continuer à communiquer normalement, mais votre adresse IP sera masquée. De cette façon, vous pouvez surfer librement sans risquer d’être la cible d’un hacker ou d’une collecte de données.

Enfin, il est recommandé d’avoir recours à un routeur VPN. Ce dispositif protégera l’ensemble de vos appareils, y compris ceux de l’Internet des Objets (IdO), et contournera le mouchard installé dans la box du FAI.

Un pas de plus contre nos libertés

« Ce n’est pas parce que je suis paranoïaque qu’ils ne sont pas tous après moi ». Bien que cette expression fasse passer les experts en cybersécurité pour des théoriciens du complot, il n’en est pas moins intéressant. Il faut faire preuve de vigilance à l’égard de nos libertés, pour lesquelles nos ancêtres se sont tant battus, et c’est le devoir de toute personne qui se considère libre.

Le gouvernement ne représente pas nos parents ou nos partenaires, et il ne doit donc pas connaître notre vie privée. Ces petites réglementations sont mises en œuvre sans nuire directement à qui que ce soit et sans porter atteinte à nos droits en tant que clients. Mais elles peuvent, à un moment donné, devenir de graves atteintes à nos libertés civiles.

Même nous Français, qui avons apporté au monde la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, pourrions tomber dans le piège de l’autoritarisme si nous ne sommes pas vigilants.

Hackers et trafiquants de données

La cybersécurité ne se limite pas à la simple vision selon laquelle votre vie privée devrait être… privée. Il existe également des raisons pragmatiques pour lesquelles vous ne souhaitez pas que vos données soient diffusées par certaines institutions gouvernementales. C’est particulièrement vrai pour celles qui disposent de votre nom et de votre adresse personnelle.

Il est parfaitement plausible que si vous êtes soumis au mouchard de l’ARCEP, ou à un dispositif similaire, l’organisme chargé de la collecte des données devienne un point faible de votre cybersécurité. Même si vous possédez un antivirus et un pare-feu fonctionnant parfaitement, une personne malveillante peut toujours pirater directement le régulateur et récupérer vos données auprès de lui.

En outre, il est tout à fait possible que cette personne travaille pour l’organisme de réglementation. Comme nous l’avons déjà mentionné, les informations valent de l’or aujourd’hui. Et certaines personnes sont tentées de mettre à profit toutes les données qui passent entre leurs mains.

Pratiques frauduleuses des entreprises

En plus de toute pratique frauduleuse commise par l’organisme de réglementation lui-même, il est également possible que le FAI commette des fautes professionnelles.

Même sans mouchard, votre fournisseur d’accès à internet est en mesure de connaître certaines des données que vous consultez. Il ne s’agira généralement que des adresses IP avec lesquelles vous vous connectez et de la durée de vos visites sur les sites internet, mais cela reste dangereux.

Avec ce mouchard, le FAI aura un contrôle beaucoup plus important sur votre appareil et sur les données que vous utilisez. Et s’il y a un risque de faute professionnelle, votre vie privée sur internet pourrait être anéantie.

Corruption gouvernementale

De nos jours, associer les mots politicien et corrompu équivaut à un pléonasme. C’est devenu si courant que même les personnes qui ne s’intéressent pas à la politique savent que des membres du gouvernement actuel sont corrompus. Peu importe le pays, la région ou le système politique, c’est devenu un fait accompli.

Et s’il y a des pressions au sein de l’organisme de réglementation pour utiliser vos données dans le cadre de campagnes politiques ou pour faire taire l’opposition, le mouchard de l’ARCEP est l’outil parfait.

Contourner la box de votre FAI

Fort heureusement, il est plutôt facile de contourner un tel mouchard. Le même VPN que vous utilisez sur Netflix pour visionner votre anime japonais préféré peut être utilisé pour vous protéger à la fois contre votre gouvernement et contre les pirates.

Si votre VPN est connecté directement à votre routeur, vous aurez besoin de plusieurs outils. Ces derniers doivent empêcher l’accès à vos périphériques IdO ou à ceux disposant d’une connexion LAN.

Utilisation d’un VPN

Ces dernières années, un VPN est devenu le meilleur outil pour votre cybersécurité. Comme il s’avère de plus en plus difficile de traquer tous les hackers, arnaqueurs et voleurs de données en ligne, il est tout simplement préférable de faire preuve de discrétion. Le camouflage de votre adresse IP et le chiffrement de votre connexion par P2P se sont avérés impossibles à percer, même pour les pirates les plus acharnés.

Grâce à des fournisseurs comme Le VPN, vous bénéficiez d’applications simples pour PC, iOS ou Android qui vous permettent de vous connecter à des serveurs sécurisés. Désormais, vous apparaîtrez comme connecté depuis les adresses IP de ces serveurs. De plus, toutes vos données seront brouillées.

Pare-feu et antivirus

À moins que vous n’utilisiez un routeur VPN, le mouchard de l’ARCEP pourra pénétrer directement dans l’appareil pour en extraire des données.

Vous aurez alors besoin d’un pare-feu et de logiciels efficaces pour empêcher le mouchard d’accéder à votre appareil. N’importe quel logiciel payant sera efficace, car ils sont généralement préparés à ce genre d’ingérence. En revanche, choisir des programmes libres ne s’avérera bien souvent pas suffisant.

Par ailleurs, un mouchard peut également accéder à d’autres appareils comme votre smart TV. Si vous pouvez installer un antivirus sur votre téléviseur et sur les autres périphériques similaires, vous devriez le faire. Mais, si vous utilisez un appareil comme le Firestick d’Amazon, vous devrez le protéger avec un VPN pour Firestick.

Se déconnecter est le moyen le plus sûr

Pour les données les plus sensibles, comme des projets professionnels ou des photos et vidéos privées ; le meilleur choix est un disque externe ou une clé USB. Bien qu’il y ait toujours une chance que quelque chose se produise, comme le fait d’oublier d’activer votre VPN, aucun hacker ne pourra pirater quelque chose qui n’est pas connecté.

Établissez un petit rituel au cours duquel vous commencez par vérifier toutes vos connexions VPN, la stabilité d’internet et le statut du logiciel de protection, puis seulement après cela vous pourrez insérer votre USB avec ces données. Même un hypothétique maître-hacker disposant de ressources illimitées ne pourra pas pirater des appareils qui ne sont pas connectés. De leur côté, ce sera tout simplement comme si ces appareils n’existaient pas du tout.

Avantages de l’hygiène informatique

Bien qu’il s’agisse d’un terme relativement nouveau, l’hygiène informatique est devenue l’une des étapes nécessaires pour se protéger en ligne. Contrairement à la cybersécurité en général qui inclut toutes sortes de matériel, de logiciels et de protocoles, cette partie porte avant tout sur l’utilisateur.

Maintenir une propreté matérielle et personnelle sur internet signifie ne pas trop partager et rester vigilant en permanence. L’astuce de la clé USB que nous avons mentionnée précédemment fait également partie de l’hygiène informatique.

Comme pour toute autre hygiène, la prévention est l’aspect le plus important. Le principal inconvénient étant que vous devez en faire une routine. Il est de bon sens de ne pas communiquer vos mots de passe à des inconnus, de ne pas laisser votre adresse e-mail dans une boutique pour 5 % de réduction, ou de ne pas déclarer sur Instagram que vous venez de quitter votre domicile pour trois prochaines.

Enfin, l’hygiène informatique est aussi importante à enseigner à vos enfants que l’hygiène classique. Les conséquences d’une mauvaise hygiène sur internet peuvent être aussi préjudiciables que celles de l’hygiène corporelle.

Conclusion

Il ne fait aucun doute que le mouchard de l’ARCEP est un élément à éviter et un pas dans la mauvaise direction lorsqu’il s’agit de la liberté des internautes français. Cela s’inscrit dans une tendance mondiale plutôt inquiétante où les gouvernements veulent se pencher sur notre vie privée.

Heureusement, cette mesure peut aussi être facilement contournée à l’aide d’un bon VPN. Les meilleurs fournisseurs tels que Le VPN proposent des applications faciles, des serveurs sécurisés et même des routeurs VPN qui peuvent protéger vous, les membres de votre famille et toutes vos données en seulement quelques clics.

Abonnez-vous aujourd'hui!

Acheter Le VPN à partir de €4,95 par mois avec la garantie Satisfait ou Remboursé pendant 7 jours et profiter d'Internet selon vos règles!

PAS DE JOURNAL

SERVEURS DANS 120 PAYS

P2P autorisé

Facile à utiliser

Garantie de 7 Jours

Assistance amicale

Bitcoin accepté

Vitesse de l'éclair

Laisser une répone