Interdiction de TikTok: une menace pour la confidentialité ?

Interdiction de TikTok: une menace pour la confidentialité ?

Le réseau social TikTok compte d’un milliard d’utilisateurs actifs. Pour eux, le débat sur l’interdiction de l’application aux États-Unis ne date pas d’aujourd’hui. Sous l’administration Trump, une tentative de bannissement de cette « appli chinoise » avait déjà échoué et, désormais, les choses ne semblent pas plus favorables pour la nouvelle proposition.

Cependant, les discussions sur les dangers liés aux réseaux sociaux et sur la manière dont ils stockent les données des utilisateurs à travers le monde n’est que la partie émergée de l’iceberg. Le projet de loi du Sénat américain se révèle en fait bien plus inquiétant que les paroles tenues lors de l’interrogatoire de Shou Zi Chew, le PDG de TikTok.

Globalement, trois choses sont proposées :

  1. Les États-Unis pourront interdire tout produit qui provient d’un « pays adversaire »
  2. Tout pays peut être ajouté ou retiré de la liste
  3. Les personnes qui accèdent à des informations issues de ces pays risquent 20 ans de prison

Ainsi, ceux qui souhaitent accéder à TikTok par le biais d’un VPN s’exposent à de graves conséquences. De façon surprenante, ce projet de loi va même encore plus loin que ce que la Chine impose à ses citoyens. Voilà pourquoi il pourrait devenir essentiel de ne pas utiliser un VPN basé aux États-Unis, mais plutôt un fournisseur comme Le VPN qui opère depuis l’Europe.

Sécurité des données sur les réseaux sociaux

Interdiction de TikTok: une menace pour la confidentialité ? | Le VPN

Toute personne qui connaît un minimum Internet est consciente que les sociétés s’intéressent aux données privées. Savoir quels sont vos goûts en matière de streaming et de shopping est essentiel pour réussir à vous vendre un produit ou un service.

Toutefois, le danger des réseaux sociaux ne réside pas simplement dans les publicités personnalisées. Ces annonces sont certes ennuyeuses, mais elles ne deviennent un véritable problème que si l’entreprise qui gère le réseau social est piratée. Ce qui compte vraiment, ce sont les informations que vous partagez volontairement sur les réseaux.

Peu de gens réalisent combien de choses peuvent être obtenues à partir de vidéos de leur visage, d’échantillons de leur voix ou de photos de leur domicile. Un cybercriminel compétent peut cibler directement quelqu’un et utiliser ces informations pour usurper son identité.

Malheureusement, les réseaux comme Instagram, TikTok ou YouTube rendent difficile le fait d’être créatif et de gagner en popularité sans dévoiler son apparence ou sa voix. C’est pourquoi les utilisateurs doivent empêcher les autres de recueillir des informations privées.

Pour cela, vous ne devez surtout pas employer votre vrai nom. Disposer d’un pseudonyme est devenu la norme en ligne, et ce pour une bonne raison. Vous pouvez aussi vous servir d’une fausse localisation.

En outre, pensez à créer une adresse électronique distincte pour chaque réseau social que vous utilisez. Ou, au minimum, ne choisissez pas la même boîte que celle employée pour envoyer et recevoir des messages courants.

Les États-Unis renforcent le « Splinternet »

Depuis longtemps, des pays comme la Russie et la Chine sont critiqués pour avoir restreint l’accès à Internet de leurs citoyens. En conséquence, des sociétés telles que Google, Meta et Microsoft éprouvent des difficultés à exercer sur ces marchés. Car, en ayant accès à des informations différentes, leurs citoyens ne se montreraient peut-être plus aussi favorables aux régimes en place.

Désormais, c’est au tour des États-Unis de passer à l’action. Si la proposition de loi est adoptée, les personnes qui accèdent à Internet depuis les États-Unis ne verront plus les contenus russes, chinois ou vénézuéliens.

Mais comme les meilleurs fournisseurs de VPN disposent de serveurs partout dans le monde, une telle mesure est pratiquement inutile, puisque quiconque souhaite communiquer ou consulter des médias d’un autre pays peut le faire.

En revanche, les entreprises qui doivent opérer publiquement seront pénalisées. Et ceux qui désirent travailler à l’étranger depuis le Venezuela, ce qui n’est pas une mauvaise idée en soi, se verront interdire tout échange avec les États-Unis.

En outre, les sociétés américaines importatrices de biens produits en Chine seraient privées de communication avec leurs partenaires dans ce pays asiatique. Cela provoquera une hausse des prix pour les consommateurs aux États-Unis, puisque la Chine reste le principal collaborateur, en dépit des conflits commerciaux.

L’algorithme de TikTok fonctionne dans les deux sens

Chaque utilisateur familier de TikTok pourrait expliquer de façon différente ce que l’application contient. En effet, l’algorithme fonctionne sur la base de vos émotions. Il vous montrera donc uniquement des choses que vous aimez et d’autres que vous détestez.

De nombreux utilisateurs y voient des animaux mignons, des paysages magnifiques ou tout un tas de mèmes plus ou moins amusant. Les contenus sexualisés ne manquent pas non plus et ciblent surtout les jeunes hommes, qui sont les plus intéressés. Il s’agit également de la principale critique adressée à l’application, qui peine à protéger les groupes vulnérables contre les contenus choquants.

Toutefois, pour de nombreux utilisateurs, l’appli TikTok représente aussi une source privilégiée d’informations sur différents sujets. Récemment, Jeff Jackson, représentant de la Caroline du Nord au Congrès des États-Unis, a fait parler de lui sur la plateforme grâce à ses commentaires calmes et précis sur son expérience en tant que nouveau membre du Congrès et sur les sujets qui y sont débattus. Il a ainsi attiré 1,5 million de followers, dont la moitié appartiennent à sa circonscription.

Grâce à cette plateforme, des millions d’utilisateurs américains ont pu se renseigner avant que les médias classiques n’aient eu le temps d’en parler. De plus, à la différence des informations ordinaires, le sujet a été abordé sous différents angles et par diverses personnes aux opinions politiques variées.

Rien d’autre que de l’encre sur du papier

Bien que, de nos jours, rien n’est impossible en politique, les chances que le « projet de loi TikTok » soit adopté par le Sénat américain, puis par le Congrès, demeurent très faibles. Et, même si tel devait être le cas, cette mesure n’empêchera pas les personnes soucieuses de leur présence en ligne d’agir.

Grâce à un fournisseur de VPN de qualité comme Le VPN, vous pouvez changer d’emplacement en un clic et pour quelques euros par an seulement. En combinant cela avec un bon pare-feu et un logiciel anti-spyware, personne ne pourra vraiment vous espionner.

olympic-sale

LES SOLDES OLYMPIQUES

-78% SUR UNE OFFRE DE 3 ANS !

PAS DE JOURNAL

100+ LOCALISATIONS

P2P autorisé

Facile à utiliser

Garantie de 30 Jours

Assistance amicale

Bitcoin accepté

Vitesse de l'éclair

Article rédigé par Vuk Mujović (traduit de l'anglais) @vukmujovic

Vuk Mujović est le fondateur de MacTíre Consulting, un analyste, expert en gestion de données, et un écrivain de longue date sur tout ce qui concerne les affaires et la technologie. Il est l'auteur de blogs, d'articles et d'articles d'opinion visant à aider les entreprises et les particuliers à se développer sans compromettre leur sécurité. Vuk est un auteur invité régulier du blog Le VPN depuis janvier 2018, où il donne son avis d'expert sur les sujets liés à la cybersécurité, la vie privée, la liberté en ligne et la protection des données personnelles. Il partage également souvent ses conseils et ses meilleures pratiques en matière de sécurité sur Internet et de sécurité numérique des particuliers et des petites entreprises, y compris certaines manières différentes d'utiliser un VPN.

Laisser une répone