Huynh Ngoc Chenh reçoit le prix RSF net Citoyen

Huynh Ngoc Chenh reçoit le prix RSF net Citoyen

Huynh Ngoc Chen

Huynh Ngoc Chenh a reçu le prix 2013 Net-citoyen décerné par l’association de défense de la liberté d’expression Reporters sans frontières (RSF) et Google. Ce blogueur vietnamien n’hésite pas à critiquer son gouvernement sur son blog qui, malgré la censure exercée par les autorités de Hanoï, enregistre plus de 15 0000 visites chaque jour.

Il a été élu par 40 000 internautes qui l’ont choisi parmi les 9 nominés sur la chaîne YouTube de RSF. « Ce prix représente beaucoup pour moi, c’est une nouvelle source d’inspiration. C’est aussi et surtout une récompense et un espoir pour les blogueurs et les journalistes indépendants au Vietnam », a déclaré le lauréat, après l’annonce de son prix qui s’accompagne d’un chèque de 2500 euros.

Huynh Ngoc Chenh s’était en effet emparé de sujets comme la défense des droits de l’Homme dans son pays et les disputes territoriales entre le Vietnam et la Chine en mer orientale. Selon RSF, ces prises de position lui ont valu d’être suivi et mis sur écoute par les autorités vietnamiennes. Son site est, en outre, bloqué et est accessible depuis le Vietnam uniquement grâce à un service VPN permettant de se rendre anonymement sur Internet.

Ce prix est aussi l’occasion pour RSF de pointer du doigt la censure qui sévit au Vietnam et le contrôle très strict que le gouvernement exerce sur le Web. Ce pays se situe en effet à la 172e place sur 179 dans le dernier classement mondial de la liberté de presse publié en janvier 2013 par RSF. « Les acteurs de l’information en ligne, blogueurs et Net-citoyens vietnamiens font face à une intensification de la répression ces derniers mois », explique RSF dans le communiqué publié pour annoncer ce prix. Sur 14 dissidents condamnés début janvier à des peines de prison, neuf étaient des cyber-activistes.

Partenaire du prix Net-citoyen depuis 2010, Google explique son soutien à cette initiative par la constatation que ses produits sont « bloqués dans plus de 25 des quelque 1114 pays dans lesquels nous offrons nos services », souligne William Echikson, responsable chez Google de la liberté l’expression pour l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient.

Pour éviter la censure de votre pays de résidence et vous connecter aux sites de vos choix, optez pour un service VPN qui rendra votre connexion Internet totalement anonyme. Il vous suffit pour cela de sélectionner un serveur VPN dans l’un des 50 pays. Vous pourrez accéder aux sites bloqués et en plus, vous protégerez vos activités sur Internet avec un tunnel VPN sécurisé virtuel incluant un cryptage militaire. L’installation VPN est simple et ne prend pas plus de 2 minutes. Achetez un service VPN ou testez notre offre de VPN gratuitement.

Articles relatifs:

Offre Spéciale été

2 ans d'abonnement Le VPN pour €69,60!