Cybersécurité : à quoi faut-il s’attendre en 2021 ?

Cybersécurité : à quoi faut-il s’attendre en 2021 ?

Les experts ont la réputation de ne jamais fournir de réponses fermes. Mais un consensus se dégage sur le fait que l’année 2021 sera certainement meilleure que 2020, tant la barre fut basse. Cependant, en matière de cybersécurité, 2021 pourrait être une année contrastée. Il y aura sans aucun doute des progrès considérables, mais aussi un certain nombre de dangers.

Dans l’ensemble, il y a cinq tendances à suivre si nous voulons savoir ce qui va se passer et ce qui nous attend par la suite :

  1. Essor considérable du télétravail
  2. Désurbanisation numérique
  3. Développement des technologies de reconnaissance faciale
  4. Censure plus importante des médias
  5. Connexions internet plus rapides

Tous ces éléments présentent des avantages et des inconvénients, et il appartiendra aux pays, aux communautés et aux personnes d’en exploiter les bénéfices et d’en éviter les pièges.

Mais, comme toujours, il conviendra de disposer d’un bon système de cybersécurité. Grâce à des fournisseurs de premier plan comme Le VPN, vous pourrez protéger vos appareils contre les espions. Vous devrez également faire preuve de vigilance face aux malwares et au doxxing, qui connaissent une progression dans le monde entier.

Cybersécurité 2021 : à quoi faut-il s’attendre en 2021 ? | Le VPN

Le bon côté des choses

Bien que toutes ces tendances puissent aller dans les deux directions, positive ou négative, il y aura quelques nouveaux événements et outils qui constitueront assurément un atout positif. Quels que soient votre lieu de résidence, vos activités et l’opinion de votre gouvernement et des autorités compétentes sur ces actions, vous bénéficierez des avantages suivants.

Chiffrement quantique

L’informatique quantique comporte des limites opérationnelles, mais elle est très efficace pour créer et casser des codes. La seule chose qui puisse vous protéger de ces dispositifs est un chiffrement spécifiquement conçu contre les ordinateurs quantiques.

Vos appareils seront ainsi à l’abri des plus grandes menaces qui se cachent en ligne.

Priorité à la protection de la vie privée

L’année 2020 nous a réservé bien des mauvaises surprises, mais elle a poussé le monde entier à se connecter encore plus qu’avant. Cette évolution a accéléré les exigences en matière de protection de la vie privée face aux grandes sociétés technologiques, aux gouvernements et aux autres personnes susceptibles de porter atteinte à notre vie privée.

Cette orientation servira de moteur aux citoyens et aux entreprises de cybersécurité pour progresser dans la protection et l’amélioration de notre vie privée.

Et cela rendra encore plus difficile la tâche des hackers et des malfaiteurs, ce qui est toujours positif.

Le mauvais côté des choses

Comme toujours, les nouvelles ne sont pas toutes réjouissantes. Et malheureusement, les mauvaises nouvelles surviennent généralement quand nous, utilisateurs, avons vu les symptômes, mais que les grands acteurs ont déjà agi.

Mais être informé à l’avance est une bonne chose, car nous pouvons nous préparer. De cette façon, nous avons peut-être une chance de minimiser les effets négatifs que ces événements auront sur notre vie.

Puisque des avertissements sans solutions ne sont que des prophéties de malheur, nous allons tenter de trouver des réponses à ce qui nous attend probablement en 2021.

Surveillance des GAFAM

En matière de profusion de la biométrie, nos prédictions d’avril 2019 étaient malheureusement exactes. Ce sujet a connu un essor fulgurant en 2020 et fait à présent partie intégrante des activités des GAFAM.

La plupart des applications que vous utilisez peuvent exploiter votre visage sans jamais vous en informer. Certaines pourraient commercialiser vos données légalement, comme ce fut le cas de l’appli « Face App », accusée de voler le visage des utilisateurs.

Désormais, Instagram vous observe non seulement lorsque vous publiez quelque chose, mais aussi quand vous prenez des photos, et peut-être même lorsque l’application est complètement désactivée. L’intelligence artificielle voit tout ce qui se trouve dans l’image et l’enregistre dans votre petit algorithme privé.

La meilleure chose à faire consiste à sécuriser vos appareils, à masquer vos données et à planifier le moment auquel vous utiliserez l’application. Dans l’idéal, si vous aimez les réseaux sociaux, accédez à leurs applications depuis un appareil 100 % sécurisé et sans accessoire, comme un ordinateur de bureau.

Les logiciels malveillants dirigés vers les humains

Avec l’amélioration des protocoles de sécurité, les logiciels malveillants auront pour objectif en 2021 de vous duper en tant qu’utilisateur et non en tant qu’appareil. Ils pourraient être disséminés au sein de vidéos ou de mèmes, sous forme de métadonnées d’images.

Le moment est donc venu de refuser les mèmes en provenance de personnes que nous ne connaissons pas personnellement.

Le pire côté des choses

Et puis, bien sûr, il y a le pire. Bien que la surveillance exercée par les gouvernements pose toujours problème, la majorité de ce processus a déjà été complétée en 2020. Le point positif est que nous n’avons donc plus grand-chose à perdre.

Mais, à la différence du passé, les pays pris individuellement ne sont pas le problème. Désormais, tout dépasse les frontières.

Davantage de contrôle gouvernemental

Il semble que la peur soit une tentation à laquelle les dirigeants du monde entier doivent succomber pour accroître leur pouvoir.

Les confinements ont servi de prétexte à nombre d’entre eux pour faire pression sur l’opinion publique. Et pendant que des émeutes éclataient à Minneapolis et à Paris, la police passait à tabac des civils à Minsk et à Belgrade.

Ce phénomène s’est propagé en ligne, et de nombreux pays étudient actuellement les moyens de limiter ou de contrôler les communications de leurs citoyens.

L’ère du DOXXING

La nervosité et la peur exacerbées poussent certaines personnes à se mettre en colère et à vouloir se venger. Cela conduit à la pratique massive du doxxing et au harcèlement en ligne. Des informations privées sont partagées et des personnes sont attaquées à cause de simples tweets et publications Instagram.

Ce phénomène devrait s’accentuer en 2021, puisque de plus en plus de personnes travaillent en ligne. C’est la raison pour laquelle beaucoup se déplacent vers les zones rurales pour télétravailler et éviter les tensions qui accompagnent la vie urbaine.

Conclusion

Heureusement, les personnes soucieuses de leur cybersécurité disposent déjà de tous les outils et de toutes les connaissances nécessaires pour se protéger. La cyberhygiène est à la hausse et les gens appliquent généralement les règles sur les bons comportements à adopter et les moyens de se protéger.

Grâce à un service de premier ordre comme le VPN, vous pouvez protéger vos appareils contre les espions. Ajoutez-y un bon logiciel antimalware et une dose de discrétion, et vous voilà paré.

Abonnez-vous aujourd'hui!

Acheter Le VPN à partir de €4,95 par mois avec la garantie Satisfait ou Remboursé pendant 7 jours et profiter d'Internet selon vos règles!

PAS DE JOURNAL

SERVEURS DANS 120 PAYS

P2P autorisé

Facile à utiliser

Garantie de 7 Jours

Assistance amicale

Bitcoin accepté

Vitesse de l'éclair

Article rédigé par Vuk Mujović (traduit de l'anglais) @vukmujovic

Vuk Mujović

Vuk Mujović est le fondateur de MacTíre Consulting, un analyste, expert en gestion de données, et un écrivain de longue date sur tout ce qui concerne les affaires et la technologie. Il est l'auteur de blogs, d'articles et d'articles d'opinion visant à aider les entreprises et les particuliers à se développer sans compromettre leur sécurité. Vuk est un auteur invité régulier du blog Le VPN depuis janvier 2018, où il donne son avis d'expert sur les sujets liés à la cybersécurité, la vie privée, la liberté en ligne et la protection des données personnelles. Il partage également souvent ses conseils et ses meilleures pratiques en matière de sécurité sur Internet et de sécurité numérique des particuliers et des petites entreprises, y compris certaines manières différentes d'utiliser un VPN.

Laisser une répone