Comment contourner la régulation de trafic sur Internet

Comment contourner la régulation de trafic sur Internet

N’avez-vous jamais entendu parler de régulation du débit internet ou de limitation de bande passante ? Si ce n’est pas le cas, vous devez lire ce qui suit, cela pourrait expliquer pourquoi votre programme préféré sur YouTube ou votre jeu favori sont parfois si lents à visionner quand vous êtes en ligne.

Limitation de bande passante, ce n’est pas ce que vous croyez

Avez-vous remarqué que, parfois, il faut beaucoup plus de temps que d’habitude pour accéder à des sites Web, à des jeux, télécharger des films ou de les regarder en streaming sur votre ordinateur ? Est-ce compliqué pour vous de regarder une vidéo en streaming sur Youtube parce qu’elle est trop lente à télécharger ? Si oui, vous subissez certainement la régulation de votre débit internet, la dernière d’une longue série de mots à la mode qui fait écho aux pratiques des fournisseurs de services Internet du monde entier concernant le début sur Internet. Si vous n’avez pas encore entendu ce terme, vous êtes peut-être plus familier avec le sujet de limitation de bande passante. Lisez ce qui suit pour en apprendre davantage sur ce qui diffère entre les deux.

La limitation de bande passante fait référence au ralentissement intentionnel du trafic Internet par les Fournisseurs d’Accès à Internet (FAI). Cette limitation peut se faire à différents niveaux du réseau. Localement, les administrateurs système peuvent contrôler le flux de trafic vers leurs réseaux locaux pour éviter les pannes de serveur et autres défaillances. A une plus large échelle, la limitation par les FAI va contrôler le flux d’information au réseau local via Internet. Pourquoi les FAI utilisent cette technique ? Ils le font pour contrôler le trafic et réduire l’encombrement de la bande passante. Quand on dit cela, on peut penser que c’est pour la bonne cause, mais dans les faits et en fonction de l’usage actuel d’Internet, cela augmente souvent les vitesses de connexion uniquement pour ceux qui paient pour cela et cela va se faire au détriment de tous. Le vrai danger pour les internautes moyens est que la limitation peut cibler activement notamment des zones géographiques, certains types de contenus (streaming vidéo, jeux, etc…) et peut même obliger les internautes à payer des taux plus élevés pour des vitesses de connexion plus rapides.

  • Bande passante – Concernant la bande passante du réseau informatique, également connue sous le nom de bande passante réseau, bande passante de données ou bande passante numérique, elle possède un taux de capacité de transfert d’information exprimée en bits par seconde. Dans les faits, cela peut se référer à la quantité de débit disponible sur un seul système. Pensez-y ainsi. Internet est composé de millions de serveurs de données qui hébergent des sites Web et du trafic en direct. Cela permet d’accéder à des sites Web et de pouvoir transférer les informations depuis votre ordinateur et recevoir des demandes d’un ou de plusieurs de ces serveurs. La bande passante est le taux de requêtes qu’un serveur / une connexion est capable d’absorber, la limitation de ce trafic consiste à réduire le nombre de ces demandes.

La plupart, si ce n’est tous les FAI, s’engagent actuellement dans cette logique de limitation. Ils affirment que cela les aide à maintenir un niveau de service plus élevé pour leurs clients. Le problème, c’est que cela soulève également des questions sur la Neutralité du Net et les droits des internautes. La question de la Neutralité du Net concerne le fait que l’ensemble du trafic Internet devrait être traité de façon égale, que la seule fonction d’Internet est de permettre le transfert de données et non pas de prioriser quelles données ont droit à un traitement préférentiel. Ce concept a été érigé en tant que loi en Février 2015 par la Commission Fédérale des Communications des États-Unis. Les règles d’un Internet ouvert sont destinées à protéger la possibilité de s’exprimer de façon libre et ouverte sur l’Internet. Ils affirment ainsi que :

  1. Les fournisseurs ayant de fortes capacités ne peuvent pas bloquer l’accès au contenu juridiquement valide, notamment aux sites Web, applications, services et appareils.
  2. Les fournisseurs ne peuvent pas altérer ou dégrader le trafic légitime sur la base du contenu, d’une application ou d’un service.
  3. Les fournisseurs ne peuvent pas favoriser le trafic d’une source par rapport à une autre pour quelle que raison que ce soit.

L’affaire Comcast contre la FCC – L’affaire qui a commencé à faire couler tant d’encre par rapport au sujet de la régulation de trafic, du plafonnement et de la neutralité du Net concerne le conflit qui a opposé Comcast à la FCC. La FCC s’est opposée au géant du câble en 2007 suite à des plaintes déposées contre la société qui semblait interférer dans les transferts de données en PtoP (Peer-To-Peer). La FCC a allégué que Comcast avait fortement limité les capacités des internautes à pouvoir utiliser les applications et le contenu de leur choix. Comcast a finalement reconnu ces pratiques et modifié plus tard ses procédures concernant la gestion de la demande de bande passante.

Les FAI avaient toujours besoin d’un moyen de contrôler le flux d’informations à travers le net pour protéger leurs serveurs et leurs systèmes contre les surcharges et les accidents et c’est là que la limitation de données est entrée en jeu. La limitation de données fait référence à la pratique consistant à limiter la quantité totale de capacité de transfert de données disponible à un moment donné. Cela se fait de deux manières : la limitation standard et la réduction de débit. La limitation standard réduit la quantité de capacité de transfert de données disponible pour chaque connexion individuelle, afin que personne ne puisse consommer la totalité de la bande passante. Une réduction de débit est une peine ou une sanction imposée à un gros consommateur de bande passante, ce qui limite encore sa capacité à recevoir et à transmettre des données.

Les pratiques de régulation varient selon les endroits. Il en existe même dans les endroits où la neutralité du Net est définie par la loi. Lorsque vous choisissez votre fournisseur d’accès, c’est important de tenir compte de ces pratiques de limitations. Quelques-unes des méthodes les plus courantes concernent la comparaison des vitesses de connexion et incluent la capacité mensuelle maximum, le pourcentage maximal d’utilisation, le pourcentage de limitation, la bande passante équivalente en connexion, le coût par unité de capacité et le coût de connexion sans limitation de débit.

Qu’est-ce que la régulation de trafic ?

L’un des derniers exemples de limitation du débit du réseau informatique est appelé régulation du trafic, également connu comme la mise en paquets, et c’est finalement juste une façade pour étrangler. Le lissage du trafic est la pratique consistant à organiser des paquets de données, vos données ou du contenu en continu, afin de les obliger à se conformer à un profil de trafic désiré. Il est utilisé pour optimiser ou garantir la performance et / ou augmenter la bande passante disponible en retardant les paquets qui ne correspondent pas au profil désiré. A première vue, la pratique est saine, mais, si vous n’y avez jamais pensé, cela accorde un traitement préférentiel à certains types de données par rapport à d’autres et peut être utilisé pour entraver la libre circulation du trafic Internet.

  • Paquets Internet – Les données sont transférées via Internet en paquets. Ce que l’on appelle un paquet est un paquet d’informations, qui inclut votre adresse IP, l’adresse IP de la destination et la capacité. La capacité regroupe les données, les informations que vous envoyez ou recevez. En des termes les plus élémentaires, la vitesse de votre connexion Internet est mesurée par le nombre de paquets qui peuvent être envoyés ou reçus, et la vitesse à laquelle ils sont livrés.

Les deux types les plus communs de régulation du trafic sont la régulation du trafic des applications et celle de l’itinéraire du trafic. La régulation du trafic des applications utilise des outils d’empreintes digitales pour identifier les applications qui peuvent avoir besoin ou être soumis à des politiques de régulation de trafic, notamment, mais sans s’y limiter, la gestion du trafic en Peer-to-Peer. La régulation du trafic basé sur l’itinéraire utilise le précédent hub ou le hub de données suivant pour séparer le trafic afin de le réguler. Dans la pratique, la régulation de trafic est utilisée comme un moyen de contrôler le flux de trafic vers un nœud d’Internet afin d’éviter les latences, la surcharge et le blocage. Il peut être mis en œuvre de différentes façons, mais dans tous les cas, cela signifie que le transfert de paquets d’informations est différé, le plus souvent à la périphérie d’un réseau afin de contrôler le flux des données entrant dans le réseau local.

La fonctionnalité de base est simple. Le régulateur de trafic empêche son écoulement à travers un réseau jusqu’à ce qu’il corresponde au profil établi par l’accord de trafic. Le trafic est le profil d’une série de mesures effectuées au cours d’une période de temps. L’accord de trafic est un ensemble de spécifications, le profil, géré par un site Web ou une application. Tout trafic entrant qui souhaite utiliser un réseau doit d’abord préciser de quel type de trafic il s’agit et ses exigences de performance afin d’y avoir accès. Si le réseau est incapable de transmettre des données en conformité avec les exigences, il est mis en attente autant que faire se peut, afin d’assurer les connexions appropriées.

La régulation de débit a de nombreuses applications pratiques et peut augmenter la qualité de               service pour de nombreux types d’applications Internet. Les Fournisseurs d’Accès à Internet (FAI) en particulier profitent de cette méthode de gestion du trafic, car il leur offre la possibilité de savoir quel trafic transite via leurs réseaux, ce que font les internautes et ensuite utiliser cette information pour fournir une plus large gamme de produits ciblés et de les vendre à leur base de clients. Ils recherchent des marqueurs spécifiques comme de savoir quels ports sont utilisés pour cibler potentiellement les sites très fréquentés pour faire tampon. Quel que soit le motif pour lequel la régulation de trafic est utilisée, cela pose un certain nombre de questions pour les internautes. Le premier concerne la vie privée. La régulation et la surveillance du débit est une atteinte à la vie privée sur Internet. Le second concerne l’effet que cela produit sur votre navigation sur le Web et par rapport aux vitesses de connexions.

  • Quelles sont les conséquences de la régulation du débit internet sur vous – Si vous accédez à un site Web ou une application soumis à la régulation du débit, et que c’est votre principal accès à Internet ou même juste au-dessus la moyenne par rapport à d’autres clients de ce FAI, vous pourriez subir la limitation du débit et / ou vous voir imposé une plus faible consommation de bande passante … cela signifie que vous n’avez pas un accès complet aux services que vous payez. Si vous pensez que votre FAI limite vos connexions, c’est facile à vérifier. Il existe un certain nombre de sites gratuits sur Internet qui peuvent le faire pour vous.

Pensez-y ! La régulation et la limitation du débit internet représentent une méthode qui permet aux FAI d’éviter d’investir dans leur propre infrastructure. La régulation et la limitation du début Internet sont utilisées pour contrôler le flux de trafic dans le réseau pour éviter les goulots d’étranglement et les incidents. S’il existe tellement de trafic que cela peut créer un accident, cela ne signifie-t-il pas que le réseau n’est pas adapté à son utilisation ? N’est-ce pas le signe qu’il a besoin d’être amélioré par ses opérateurs, les Fournisseurs d’Accès à Internet? Ils prennent votre argent, promettent des vitesses rapides, qu’ils ne fournissent pas au final et ne font rien pour améliorer la situation, ce qui provoque la congestion du réseau Internet. Et c’est clair que l’utilisation toujours plus importante d’Internet ne va faire qu’aggraver ces problèmes.

Comment contourner la régulation de trafic sur Internet en utilisant un VPN

Utiliser un VPN pour contourner la limitation de débit Internet

La seule véritable façon d’éviter ces pratiques, au moins au niveau des FAI, est d’utiliser un VPN. Un VPN, réseau privé virtuel, est un protocole Internet d’abord créé pour être utilisé par les grandes entreprises et les gouvernements et qui est désormais disponible pour un usage domestique. Il permet aux utilisateurs distants de se connecter à un réseau local en utilisant l’Internet public tout en étant en sécurité. L’utilisation d’un VPN offre un certain nombre d’avantages, la plupart d’entre eux vont d’ailleurs au-delà de l’objectif initial, comme l’anonymat en ligne, le cryptage et les connexions sécurisées.

L’un de ces atouts porte sur la possibilité de contourner la régulation du trafic. Grâce à la nature même du VPN et à la façon dont il fonctionne, il est impossible pour le FAI de détecter vos connexions qui signifie qu’il n’y a pas de contrat de trafic à fournir, pas de profil de trafic auquel répondre, pas de mise en mémoire tampon, aucune régulation et limitation du trafic. Voilà comment cela fonctionne. Le VPN est un protocole de logiciels que vous téléchargez sur votre ordinateur. Lorsque vous l’utilisez pour vous connecter à Internet, la connexion est acheminée via un serveur dédié distant qui exécute l’un des différents protocoles de tunneling VPN.

Lorsque votre appareil (ordinateur, ordinateur portable, mobile ou autre) crée un paquet de données, le logiciel VPN est inséré à l’intérieur où il opère pour chiffrer la charge utile et puis re-packager le paquet de données d’origine sous une forme cryptée avec une nouvelle adresse IP anonyme. Le paquet est ensuite envoyé directement au serveur VPN pour être livré, authentifié et décrypté à destination. Tout ce que votre FAI verra c’est une connexion continue, non identifiable et cryptée. Donc, pour répondre à la question « comment contourner la régulation de trafic avec un VPN? » La réponse est simple : facilement. Les fournisseurs comme Le VPN prennent en charge un large éventail de protocoles VPN adaptés à tous les besoins et pour seulement quelques Euros par mois. Le plus : en même temps que vous passez outre les problèmes de régulation du trafic et éviter que votre FAI ne vous exploite, vous comblez aussi les brèches de sécurité laissées par votre pare-feu, les logiciels malveillants et Internet utiliser les meilleures pratiques.

Quel type de trafic Internet est régulé ?

Ironie du sort, c’est généralement le contenu et les sites Web les plus populaires qui sont ciblés par la régulation et la limitation du trafic. Ces sites et applications on parmi le trafic le plus dense, car ils sont parmi les plus consultés, et l’on pourrait penser qu’ils peuvent bénéficier d’un traitement préférentiel dans le but de promouvoir leur utilisation ainsi qu’une qualité sans faille. Ces sites qui sont en général ciblés incluent des applications P2P, des sites de films en streaming et d’autres divertissements. Des services tels que la télévision et le streaming YouTube voient leur débit tellement contrôlés qu’ils deviennent même difficiles à utiliser.

BitTorrent est l’un de ces services dont le trafic est parmi les plus fortement régulés sur Internet. Pour ceux d’entre vous qui ne le connaissent pas, BitTorrent est un protocole en P2P (Peer-to-Peer) qui permet de partager de fichiers et représente une part importante de l’ensemble du trafic Internet. Il utilise le chiffrement pour transférer des fichiers entre les clients, mais ces fichiers ne sont pas à l’abri de la mise en paquets à l’instar de ce que font les VPN. Lorsque vous vous connectez à un réseau privé virtuel, la connexion est cryptée et protégée à partir de votre appareil jusqu’au point d’arrivée, rendu invisible aux protocoles de régulation de trafic. Lorsque vous utilisez BitTorrent, seules les données sont cryptées, pas le paquet, et seulement une fois que la connexion est établie. Le trafic circulant entre votre appareil et le site BitTorrent, et entre le site BitTorrent et l’ordinateur des destinataires, est visible et soumis aux politiques de régulation de trafic.

  • On estime que les applications Peer-to-Peer représentent plus de 50% de tout le trafic Internet. Les services de partage de fichiers comme BitTorrent sont estimés à 6% de toute l’utilisation de la bande passante, 50% de celle-ci étant directement attribuable à BitTorrent. Inutile de dire que cela représente une énorme quantité de trafic Internet qui est donc soumis à la régulation du trafic et la limitation de débit. Heureusement, les protocoles BitTorrent peuvent être protégés, tout comme vos autres applications P2P en utilisant simplement un VPN.

Début 2016, Verizon et AT & T ont été accusés, à tort, de limiter le streaming et les téléchargements Netflix. Les clients mobiles se sont plaints de la diffusion lente et de la mise en mémoire tampon excessive et Netflix a admis plus tard en être la cause. La raison ? Les responsables de Netflix ont affirmé que c’était pour le bien de leurs clients. Ils essayaient d’aider à protéger les utilisateurs mobiles des goulots d’étranglement liés aux caps de données de trafic mensuel atteint, ce que l’on peut estimer étrange, étant donné le point de vue de cette société sur la neutralité du Net et la libre utilisation d’Internet. D’une part, la protection des consommateurs contre les frais et les amendes non prévues pour les excédents de données est un geste noble, mais d’un autre côté, il appartient à chacun de décider de la meilleure façon d’utiliser l’Internet et de gérer ses coûts. AT & T était tout particulièrement choqué que plusieurs de ses clients aient des abonnements avec un trafic en illimité et ne soient jamais quant à eux inquiétés de se voir limiter leur trafic. Netflix offre maintenant une fonction de sauvegarde des données qui peut être activée / désactivée par chaque utilisateur.

  • La diffusion en streaming de 2 heures de Netflix à 600 kilobits par seconde consomme 6 gigaoctets et utilise quasi la capacité de débit offert par la plupart des opérateurs de téléphonie mobile.

La nécessité d’éviter la régulation de votre débit Internet

La régulation du trafic, la gestion et la limitation du débit Internet représentent la réalité dans notre vie quotidienne. Dans de nombreux cas, il sera impossible de les éviter, des cas où vous accédez à des données ou échanger des informations sensibles à votre banque par exemple. Dans d’autres cas, il est non seulement votre doit de chercher à les éviter, mais aussi dans votre intérêt de contourner ces limites, comme dans le cas où votre FAI surveille votre trafic afin de contrôler la quantité de bande passante que vous utilisez quand vous vous connectez et utilisez vos sites préférés. Ces pratiques risquent de vous énerver, mais quand elle se traduit par un service de moins bonne qualité que ce que vous avez payé, un service tronqué ou la limitation de votre débit Internet, c’est limite. La meilleure façon et la seule façon de contourner la régulation et la limitation de trafic est d’utiliser un service VPN comme Le VPN. Le besoin est clair, la solution est claire, passez à Le VPN dès aujourd’hui.

Articles relatifs:

Offre Spéciale Printemps

2 ans d'abonnement Le VPN pour €69,60!